Obtenir de l’aide sous Linux, c’est simple comme un coup de fil en ligne

J’ai rencontré un bug sous Ubuntu 16.10 : les logiciels non maximisés s’ouvraient sur le côté gauche de l’écran mais au lieu d’être collés au lanceur, situé à gauche, ils se collaient au bord gauche de l’écran.

Bonjour la lisibilité et les erreurs de manipulations, notamment pour fermer lesdits logiciels avec la croix en haut à gauche.

Voici les 2 captures d’écran que j’ai réalisé pour comprendre le problème :

Que faire ?

J’ai d’abord interrogé Google, sans succès, n’ayant pas identifié l’origine du problème, celui-ci étant survenu du jour au lendemain, peut-être après une mise à jour foireuse.

Réflexe : demander de l’aide sur le forum du principal site francophone sur Ubuntu.
Une fois arrivé sur le site, je remarque un lien « Support interactif« .
Intrigué, j’ai cliqué dessus pour arriver sur un canal IRC, via une applet webchat.
Vous pouvez le voir en arrière-plan des deux images ci-dessus.

En gros, j’ai posé une question et résolu le problème : remise à zéro de la configuration de Compiz en suivant les instructions de cette page : https://itsfoss.com/how-to-reset-unity-and-compiz-in-ubuntu-12-10/

Si je n’avais pas eu de réponse (fréquent sur IRC d’après mon expérience personnelle), j’aurai tenté le forum francophone cité plus haut, voire le forum principal en anglais, malgré un souci d’identification.

Si vous êtes sur Debian, en dehors du fait que les utilisateurs Debian n’ont pas besoin d’aide en général car plus avancés que de simples utilisateurs, vous pouvez essayer Debian-facile.

Et dans la vie réelle ?
A part l’excellente idée jamais mise en avant de Parrain-Linux, je ne vois pas.
Peut-être existe-t’il un Groupe d’Utilisateurs Linux (LUG) dans votre ville, mais comme toute rencontre réelle, c’est plus long pour se dépanner, sans garanties de réussite.

On connaissait tous un kissikoné sous Windows XP ou Windows 7.
Windows 10 plante moins… mais il plante quand même, hors le nombre de personnes pouvant dépanner rapidement à drastiquement diminué, soit pour aller sous Linux, soit pour rester sous Windows 7, soit par manque de motivation (syndrome « Je ne suis pas une hotline« ).

Je ne sais pas si macOS plante, mais j’ai l’impression que le système roule tout seul.
A quel prix ?
J’avoue que j’aimerais bien tester un peu beaucoup ce système sur du matériel Apple.
Un jour peut-être ?

En attendant, Linux ou Windows sont voués à être liés au fameux Système D.

Mises à jour linuxiennes à l’horizon

J’ai plusieurs ordinateur à mettre à jour sous Linux dans les prochains jours.

Tout d’abord, mon propre ordinateur en Ubuntu 15.10 qui va passer en Ubuntu 16.04.
La version 16.04 est une version LTS, comprendre avec un support très long et je pense que je vais rester en LTS plutôt qu’en version évolutive qui change tous les 6 mois, vu que les logiciels se mettent à jour pendant la période de support étendue, donc pas de risque que le navigateur ou le traitement de texte soit obsolète après 6 mois.

Deuxièmement, l’ordinateur du fiston est sous Xubuntu 15.04, donc plus à jour depuis février 2016.
Vu la difficulté à installer une version stable sur cette machine préhistorique, je vais essayer de le passer sur HandyLinux et sinon Xubuntu 16.04.
Dans le pire des cas, une tentative sur Xubuntu 14.04, le support allant jusqu’en 2019 et j’ai bon espoir qu’il ait un ordinateur plus récent d’ici là.

Enfin, et j’aurais dû commencer par là, mon smartphone Samsung Galaxy S2 (i9100) va peut-être changer de ROM, passant d’une CM13 en nightly (comprendre avec des bugs tout le temps, pas énormes mais chiants à force) à une ROM DirtyUnicorns qui a l’air plus stable et tout aussi à jour côté base Android AOSP (Android 6.0.1_r30 = avril 2016 il me semble).
Oui, Android = Linux :p

Au boulot !