Installer Plex Media Server sous Ubuntu 17.04

J’ai redécouvert Plex et le service de centre multimédia qu’il permet de créer.

En gros, on lance une partie serveur sur un ordinateur qui analyse des fichiers vidéos et il suffit d’installer un client sur… beaucoup de supports (ordinateur, appareil mobile, console, etc.) pour lire les fichiers à distance.

Rien de libre mais tout est gratuit ou presque, Plex vendant un pass… inutile selon moi.

Pour installer le serveur sous Ubuntu, c’est simple, même si le paquet n’est pas dans les dépôts :

  • rendez-vous sur le site officiel pour télécharger le fichier .deb 32 ou 64 bits : https://www.plex.tv/downloads/
  • installez le .deb (un double-clic dessus suffit normalement, personnellement j’utilise GDebi)

C’est tout pour l’installation.
Plex Media Server est en fait un service, c’est-à-dire un programme qui tourne en arrière-plan dans la mémoire dès le lancement d’Ubuntu.
Il est donc possible d’accéder à une interface Web pour configurer le tout, ce que vos pouvez faire en cherchant dans le dash un icône qui va lancer l’adresse http://localhost:32400/web/

Il vous faudra créer un compte (directement dans l’interface) pour qu’ensuite chaque client que vous connecterez à ce compte puisse lui se connecter à votre serveur.

Par contre, sur mon double cœur, je trouve que ça fait ramer pas mal donc voici quelques commandes utiles :

  • désactiver le lancement au démarrage :
    sudo systemctl disable plexmediaserver.service (enable au lieu de disable pour le réactiver)
  • arrêter complètement Plex Media Server : sudo systemctl stop plexmediaserver.service (start au lieu de stop pour le relancer)

Je lance le serveur selon le besoin en fait.

Il ne faut pas oublier de régler les paramètres des Agents qui rapatrient les informations sur les vidéos car à l’origine, tout est basé sur l’anglais, donc il y a quelques surprises sur les titres de films par exemple.

Ma liste de travail après l’installation d’Ubuntu 16.04 LTS

Comme souvent en ce moment, j’ai installé la dernière version d’Ubuntu : la 16.04 LTS (Long Term Support), appelée Xenial Xerus.
Comme ma dernière liste d’installation date un peu et que j’ai changé d’ordinateur, je remets ici pour mémoire ce que j’ai fait après l’installation de base.

Continuer la lecture de « Ma liste de travail après l’installation d’Ubuntu 16.04 LTS »

Mises à jour linuxiennes à l’horizon

J’ai plusieurs ordinateur à mettre à jour sous Linux dans les prochains jours.

Tout d’abord, mon propre ordinateur en Ubuntu 15.10 qui va passer en Ubuntu 16.04.
La version 16.04 est une version LTS, comprendre avec un support très long et je pense que je vais rester en LTS plutôt qu’en version évolutive qui change tous les 6 mois, vu que les logiciels se mettent à jour pendant la période de support étendue, donc pas de risque que le navigateur ou le traitement de texte soit obsolète après 6 mois.

Deuxièmement, l’ordinateur du fiston est sous Xubuntu 15.04, donc plus à jour depuis février 2016.
Vu la difficulté à installer une version stable sur cette machine préhistorique, je vais essayer de le passer sur HandyLinux et sinon Xubuntu 16.04.
Dans le pire des cas, une tentative sur Xubuntu 14.04, le support allant jusqu’en 2019 et j’ai bon espoir qu’il ait un ordinateur plus récent d’ici là.

Enfin, et j’aurais dû commencer par là, mon smartphone Samsung Galaxy S2 (i9100) va peut-être changer de ROM, passant d’une CM13 en nightly (comprendre avec des bugs tout le temps, pas énormes mais chiants à force) à une ROM DirtyUnicorns qui a l’air plus stable et tout aussi à jour côté base Android AOSP (Android 6.0.1_r30 = avril 2016 il me semble).
Oui, Android = Linux :p

Au boulot !