Pas de gnome chez moi !

J’ai fini par trouver un bon moyen de redonner un coup de fouet à mon vieil ordinateur portable sous Ubuntu 17.10 Artful Aardvark et ce avant la sortie imminente de la version 18.04 Bionic Beaver : réinstaller la dernière version LTS 16.04 Xenial Xerus.

Canonical a décidé d’abandonner le développement de l’environnement de bureau Unity pour repasser sous Gnome Shell par défaut.
Après quelques mois de tests notamment sous Ubuntu 17.10, je trouve que c’est un échec pour deux raisons :

  • malgré l’installation d’un dock et de quelques extensions supplémentaires, l’ergonomie n’est pas au rendez-vous
  • ça laaaaaaaaaaaaaague énormément 🙁 malgré 4 Go de RAM !

Malgré le fait de repasser sur l’ancienne couche de gestion graphique X.Org au lieu de la nouvelle Wayland et donc observer une légère amélioration, et malgré le fait d’avoir réinstallé Unity avec un simple

sudo apt install unity

le résultat restait bancal et j’ai donc décidé de tout effacer pour recommencer sur des bases saines !

Léodagan 2017
Léodagan 2017

J’ai donc téléchargé l’image ISO adéquate, sauvegardé mes 100 Go de données en USB 2 😥 et réinstallé Ubuntu 16.04.4 plus quelques logiciels :

  • qBittorrent instable et la liste d’IP à bloquer
  • Gdebi (pour installer graphiquement les paquets DEB)
  • Filezilla (pour gérer les accès FTP)
  • GParted (pour gérer les partitions et les disques durs ou clefs USB)
  • Variety (changement de fonds d’écran automatique)
  • JDownloader 2 et mon compte Uptobox 😀
  • Chromium (version libre et ouverte de Google Chrome)
  • TLP (pour mieux gérer la batterie de l’ordinateur portable)
  • Dosbox SVN
  • PlayOnLinux (pour Captvty grâce au tutoriel simple et complet de Sebsauvage)
  • LibreOffice 6.x grâce au PPA officiel au lieu de la version 5.x du dépôt
  • Gimp un peu plus à jour que la version présente dans les dépôts
  • Divers utilitaires : unrar (pour les fichiers RAR), p7zip-full (pour les fichiers 7Z), localepurge (pour supprimer les langues non utilisées dans les manuels de logiciels)
  • Redshift pour diminuer la luminosité de l’écran en fonction de l’heure (paquet redshift-gtk)
  • Java 10
  • Client Nextcloud via PPA
  • Gestion d’OpenVPN via le gestionnaire de connexion (paquet network-manager-openvpn-gnome)
  • Utilisation du résolveur DNS de Quad9 (9.9.9.9 / 2620:fe::fe)
  • Mise en place d’un script pour résoudre un bug sur l’icône Wi-Fi après une mise en veille / hibernation
  • Modification d’Unity pour minimiser / maximiser un logiciel en cliquant sur l’icône dans le lanceur

Résultat final : c’est relativement fluide et bien configuré avec un système d’exploitation supporté jusqu’en 2021 😀 !


2 réponses sur “Pas de gnome chez moi !”

    1. Il y a longtemps mais on en revient toujours au choix du bureau et j’aime plus Unity que les autres.
      De toute façon, Gnome Shell rame, Xfce est très (trop ?) minimaliste mais serait mon second choix au cas où, par exemple, en 2021, je devrais abandonner Unity 😉

      Et ensuite, côté distribution, pourquoi laisser tomber Ubuntu si je suis à l’aise avec et que l’environnement de bureau que je veux utiliser est dessus ?

      Sinon ton avatar est bien sympathique 😀

Les commentaires sont fermés.