Internet n’est pas mort mais les outils pour l’utiliser sont bien pourris

Je ne pense pas qu’Internet soit mort.

Par contre niveau outils, je ne vois rien d’intéressant à l’horizon :

  • pour les navigateurs : Chrome (wahou, Google, tiptop) ou Firefox (wahou la lourdeur et le propriétaire qui s’invite) ou IE/Edge (voire Chrome)
  • pour les e-mails : Thunderbird (j’aime le look des années 2000 pour un logiciel abandonné par ses concepteurs) ou… rien de potable autrement

J’ai du mal à voir un avenir avec des outils pareils…

Publicité sur Internet : méthodes pour l’éviter ou l’accepter

La publicité sur Internet, nous y sommes tous confrontés.
Partout et tout le temps.
Personnellement, je n’aime pas la publicité. Télévisuelle, radiophonique ou sur Internet.
En échange, sachant que certains médias (télévision, sites personnels, etc.) en ont fait leur modèle économique, j’assume le fait qu’ils peuvent disparaître du jour au lendemain.

Il y a peu, Free a diffusé une mise à jour de sa Freebox (Revolution, la 6ème du nom) intégrant un bloqueur de publicité, activé par défaut.

Option de blocage de la publicité via la console de gestion de la Freebox
Option de blocage de la publicité via la console de gestion de la Freebox

Au delà des débats sur le bien-fondé de cette fonctionnalité (atteinte au modèle économique des sites qui se financent grâce à la publicité, atteinte ou non à la neutralité des réseaux, guerre Free / Google, etc.), l’omniprésence de la publicité est apparue au grand jour.

D’aussi loin que je me souvienne, et je navigue sur le Net depuis 1998 environ, soit la fin du lycée, j’ai toujours subis des publicités, surtout en allant sur des sites personnels hébergés gratuitement (Chez.com, Multimania, etc.), sous forme de pop-up / pop-under, cadre flashant, etc.

Il a donc fallu apprendre à se prémunir de ces publicités invasives.
De nos jours, avec un vrai navigateur (comprendre : pas Internet Explorer), il existe, soit en natif soit sous forme d’extension, toute sorte de possibilités de bloquer ces publicités.

Première possibilité et la plus connue : l’extension AdBlock+. A ne pas confondre avec la première version pour Firefox (AdBlock, plus développée) ou avec celle développée par un particulier pour Chrome et moins efficace.
Cette extension gère automatique une liste de sites diffusant de la publicité et bloque leur affichage sur les pages Web. En gros, la page est affichée sans le(s) bloc(s) de publicité, de manière transparente.
Site officiel : http://www.adblockplus.org/fr/
Téléchargement pour Firefox, Chrome/Chromium et Opera.

Deuxième possibilité : l’extension Ghostery. A la base, Ghostery sert à ne pas charger les traqueurs, c’est-à-dire les morceaux de code qui enregistre l’activité des internautes quand ils arrivent sur une page. Ces traqueurs transmettent à une société des informations plus ou moins confidentielles et permettent donc de pister les gens. La publicité fonctionnant sur ce principe, elle est bloquée au même titre que les autres morceaux de code.
Site officiel : http://www.ghostery.com/
Téléchargement pour Firefox, Chrome/Chromium et Opera.

Avec ces deux extensions, vous échapperez à 90% de la publicité en surfant !
Pour ma part, il s’agit des deux extensions que j’installe d’office sur mes navigateurs.

Parlons maintenant d’un des aspects de la publicité sur Internet.
Qu’on le veuille ou non, et croyez-moi, ça me dérange, elle est surtout utilisée à des fins de financement.
Rien n’est gratuit sur Internet. Il faut payer l’hébergement, la bande passante, etc.
Si un site est gratuit à l’utilisation de ses services (Facebook par exemple), c’est qu’il se finance en revendant les données qu’il collecte sur vous.
Mais pour les sites moins importants (comprendre : les sites personnels principalement), l’un des moyens de gagner de l’argent est d’imposer de la publicité sur la page consultée (intégrée ou non dans le texte, en fenêtre pop-up, etc.).
Certains sites font alors le choix de montrer la publicité de façon très discrète, en tout cas plus discrète qu’au début du Web.
Associé au fait que le site en question diffuse une information qui nous paraît pertinente, il peut être intéressant de débloquer la publicité juste pour ce site.

Prenons un exemple concret : PC INpact. Site d’information spécialisé dans la technologie grand public, il ne se finance qu’avec la publicité (majoritairement) et un système d’abonnement (pour rajouter des fonctionnalités au site, les articles étant toujours accessibles gratuitement).

Première mesure évidente à adopter : désactiver AdBlock+, pour ce site uniquement. Un clic gauche ou droit sur l’icône permet de ne débloquer QUE ce site.

Deuxième mesure : désactiver dans Ghostery le blocage du traqueur publicitaire.
Sur la page d’accueil de PCi, Ghostery enregistre plusieurs traqueurs, que l’on peut débloquer au cas par cas et pour un site seulement :

  • AT Internet : il s’agit du fameux “Xiti”, qui récolte des informations sur les visiteurs
  • Google +1 : liaison avec le réseau social Google+
  • Google Analytics : un service de Google pour récolter des informations statistiques sur les visiteurs, plus complet que Xiti
  • UserVoice : un script pour donner son avis sur le site, sous la forme d’un onglet pop-up
  • OpenX et Nugg.ad : régies publicitaires

Si vous avez suivi le raisonnement, il suffit juste de débloquer les deux derniers traqueurs et de rafraîchir ensuite la page pour voir s’afficher un bandeau de publicité.

Pour conclure, je pense que la publicité reste un fléau : il s’agit de prendre la personne qui regarde pour une idiote en lui présentant un produit sous un aspect avantageux pour la faire réagir positivement. On oublie le sens critique.
Quand je vois de la publicité à la télévision, je zappe compulsivement. Idem pour la publicité à la radio.
Il n’y a donc aucune chance que je change de comportement avec Internet : je bloque toute forme de publicité.
Je veux bien par contre reconnaître que certains sites (et ils sont rares) se finançant avec l’affichage de publicité (bonjour le “business model” instable et sans avenir) mérite un peu de soutien et que l’on peut vouloir débloquer ses protections.
En contrepartie, j’aimerais bien :

  • que soit indiquée la liste détaillée des traqueurs / régies en place avec leur utilité
  • un message d’explication pour présenter la chose, et non pas, comme certains sites font, bloquer directement à la détection d’AdBlock
  • un affichage “discret” des publicité, en les intégrant à la charte graphique, au lieu de les faire briller tout autour !
  • que soit proposé un abonnement ou une autre forme de financement et de soutien

Ensuite, je resterai seul juge de mon comportement vis-à-vis des sites. Si un site financé à 100% par la publicité disparaît, c’est qu’il n’a pas su trouvé son public.
Même combat que le piratage : pas d’offre légale intéressante, pas de vente légale. Pas d’informations / écrits pertinents, pas de visiteurs !

————

Mise à jour : apparemment, le filtrage de Ghostery ne peut pas être désactivé pour les sites individuellement. Et donc débloquer un traqueur pour un site X le débloquera pour un site Y. Du coup, dans le cas d’un déblocage pour un site, on peut quand même choisir de débloquer tous les traqueurs du site donc acte.
Ainsi, dans mon exemple, je débloque tous les traqueurs de PCi en choisissant “Don’t block on www.pcinpact.com”.
C’est dommage car contrairement à la publicité, je n’aime pas subir une perte de confidentialité, comme avec le traqueur de Google Analytics.