Catégories
Blog

Ma précieuse

Je joue avec le Graal depuis mi-juillet et c’est pas mal !

Comme l’image en une le fait deviner, j’ai réussi à mettre la main (avec des sous, faut pas déconner) sur une PlayStation 5.

Le mythe de la rupture de stock n’est, cette fois, pas un mythe concernant un produit technologique.
Soit vous avez réservé pour l’avoir à la sortie ou du moins avant la fin 2020 (la bête est sortie officiellement le 19 novembre dernier), soit vous avez préféré attendre et dans ce cas mettre la main dessus requiert des connaissances de devins pour deviner les stocks en ligne (oui, les comptes Twitter peuvent aider mais vous luttez alors contre des petits malins armés de robots achetant automatiquement le moindre stock pour le revendre plus cher ensuite).

Personnellement, en quête modeste (sans me presser) de la console, j’ai décidé un beau matin début juin (si vous vous souvenez, c’était environ 15 jours après le deuxième confinement, donc les centres commerciaux avaient rouvert) d’aller dans un Micromania pour savoir si les réservations étaient toujours possibles, ce qui était le cas en échange de 50 €.
Délai prévisionnel selon le vendeur : entre juin et septembre :D.

Je vous cache les nuits à rêver de l’objet 😳 et j’arrive au 22 juillet : coup de fil du magasin qui a reçu une dizaine de consoles (j’étais passé entre-temps pour connaître mon évolution dans la file d’attente) et m’invite à récupérer la mienne fissa.
Pour information : mes congés ont débuté 3 jours après l’achat 😎 .

Côté revente, j’ai ramené ma PlayStation 4 (première version) et un paquet de jeux (malgré la rétrocompatibilité, j’ai revendu les jeux qui de toute façon ne m’intéressaient plus) et je suis reparti avec une PlayStation 5 neuve payée 130 € (oui, au lieu des 500 € de base, sans parler des prix pratiqués dans le voisinage tournant autour de 700 / 800 €).

Tout en gardant le meilleur pour la fin, et tout ayant été dit ou presque sur cette console, j’ai quand même noté personnellement :

  • Elle est ÉNORME ! Elle occupe actuellement, à l’horizontal, la place de ma Playstation 4 ET de ma PlayStation 3 (que j’ai donc dû enlever du meuble).
  • Autant le design vertical donne un style intéressant à l’objet, autant poser à l’horizontal, la console n’est pas très joli, sans compter que l’insertion / éjection des disques n’est elle pas horizontale 😆 .
  • L’interface est encore un peu fouilli, mais contrairement à sa prédécesseuse, le « menu » de base est clair (séparation entre les jeux et le côté multimédia) mais les sous-menus le sont moins.
    Par dérivé, le fait de pouvoir mettre en veille / éteindre la console rapidement a disparu 🙄 et c’est dommage (je pense aux utilisateur.ice.s occasionnel.le.s, surtout du point de vue de l’utilisation des applications multimédias comme Netflix ou Disney+ par exemple).
    Je reste personnellement toujours fan de la Cross Media Bar ou XMB de la PlayStation 3 / PlayStation Portable.
  • Accéder aux trophées d’un jeu est une plaie (il faut passer par le sous-sous-menu de l’icône de l’utilisateur.ice).

Mais qu’a-t’elle de si bien, cette PlayStation 5 ? Les temps de chargement sont presque inexistants 😮 !
Que ce soit pour des jeux Playstation 5 natifs (testé avec le dernier Ratchet et Clank où les chargements sont impossibles à voir : le jeu se lance, vous voyez les traditionnels logos, vous sélectionnez votre sauvegarde et vous jouez DIRECTEMENT sans attente) ou même sur des jeux PlayStation 4 (qui, eux, vous font patientez mais beaucoup moins qu’avant).
Autre exemple : Fortnite. Le jeu aux millions de joueurs se lance en 30 secondes contre 1’30 auparavant mais quand vous attendez « bêtement » devant la console, cela se ressent dans le sens où là encore vous avez l’impression de ne pas devoir attendre le chargement.

Peut-être que cette sensation évoluera avec la sortie des jeux à l’avenir mais en attendant, c’est mon gros coup de cœur pour cette console…

Et les graphismes me direz-vous ?
Sachant que j’ai toujours ma bonne vieille télévision Full HD (comprendre « 2K »), le fait d’avoir des graphismes en 4K ne donnent au mieux que plus de détails, une sensation de décors plus fouillés sans que le matériel rame derrière, c’est donc un ajout négligeable pour moi.

Ne me reste plus qu’à attendre les jeux exclusifs (même si vu la pénurie les studios préfèrent sortirent les jeux à venir à la fois sur PS4 et sur PS5) mais j’ai encore un bon stock de jeux PS4 à jouer.

Je vous laisse avec une vidéo du démontage de l’engin, c’est presque érotique si vous aimez l’intégration matérielle 😆 .

Par Parigot-Manchot

Blogueur + Bibliothécaire + Parigot + Manchot = choisissez... ou mélangez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.