Grâce à Cyrille Borne, j’ai mis à jour le parc informatique familial.
Voici une présentation de mon matériel informatique.

Cyrille m’a fait parvenir récemment 3 ordinateurs :

  • 1 Dell Latitude D430 + station d’accueil
  • 1 Dell Latitude E4300
  • 1 Dell Latitude E6500
  • 3 chargeurs (ils sont interchangeables, Dell utilisant les mêmes sur plusieurs modèles, on sent le côté pro)
  • 1 housse 15 pouces
  • du carton pour bien maintenir
  • 1 kilo de scotch

Je vous fais le tour du propriétaire en terme d’ordinateurs (comprendre hors tablettes, smartphones et autres matériels permettant d’accéder à Internet comme les consoles par exemple) :

  • 1 ordinateur fixe assemblé à base de processeur Intel Core 2 Duo E5200 (2 x 2,5 Ghz) + 4 Go de RAM (pas plus dixit la carte-mère 🙁 ) + SSD 256 Go + 2 HDD (500 Go + 1 To) + Nvidia GeForce 9600 GT (écran 19 pouces) + Windows 7 = ordinateur familial utilisé principalement par madame
  • 1 ordinateur portable Fujitsu Amilo Pi 3540 à base de processeur Intel Core 2 Duo P8600 (2 x 2 Ghz) + 4 Go de RAM (2 Go soudés + 1 barrette de 2 Go) + HDD 500 Go + Nvidia GeForce 9300M GS (écran 15 pouces) + Windows 7 / Linux Ubuntu = ordinateur utilisé principalement par moi-même
  • 1 ordinateur portable Toshiba Satellite L300D-21Z à base de processeur AMD Sempron SI-40 (1 x 2 Ghz) + 3 Go de RAM (2 Go + 1 Go) + HDD 160 Go + ATI Radeon Mobility 3100 (écran 15 pouces) + Xubuntu = ordinateur utilisé occasionnellement par le fiston

L’ordinateur fixe n’a pas vocation a changer pour l’instant, car il faudrait que je rachète une carte-mère, un processeur et de la RAM.

L’ordinateur portable Fujitsu a de nombreux défauts comme un bruit d’avion à réaction dès qu’il chauffe (donc très rapidement après l’allumage), une mise en veille qui ne marche pas terriblement sous Linux, une partie gauche du clavier qui montre des signes de fatigue… mais il fonctionne quand même.

Pour le Toshiba par contre, c’est une autre histoire.
Un processeur monocore, c’est LENT !
Mon fils utilise l’ordinateur pour jouer à des jeux en Flash, ça rame comme ce n’est pas permis, du coup on comprend qu’il délaisse l’ordinateur pour la tablette ou le smartphone.
Je ne suis pas dérangé par cet état de fait, le besoin d’un ordinateur « convenable » viendra plutôt au collège (il est en fin de CE2) mais si j’ai l’opportunité de faire évoluer l’ordinateur, comprendre en changer pour un plus puissant, c’est intéressant.

Quand à ma femme, qui est une accroc à sa tablette (jeux + lecture numérique via l’application Google idoine), elle m’a fait comprendre qu’avoir un petit ordinateur facilement accessible à disposition ne serait pas du luxe, surtout à un prix défiant toute concurrence.

Voilà où j’en suis côté matériel.

Côté logiciel, c’est à la fois simple et compliqué.
Simple car sur du matériel ancien pour une question de prix, il n’est pas vraiment possible d’installer Windows partout.
Windows 7 commence à se faire vieux même s’il marche toujours.
Mais quelle distribution Linux installer sur ces modèles ?

A cause de bugs récurrents sur Unity et pour tester autre chose qu’Ubuntu, j’ai décidé de réinstaller mon Fujitsu.
Vu qu’il suffit de sauvegarder sur un support externe le répertoire /home, c’est assez simple.
J’ai donc installé Linux Mint (saveur Cinnamon).
J’ai testé l’installation, l’utilisation basique (cliquer partout pour regarder), l’utilisation plus avancée (toujours cliquer partout mais aussi tester l’installation de certains logiciels que j’utilise au quotidien).
En gros, je n’ai pas aimé 2 choses : le thème (couleur, boutons, etc.) et le fait que sortir des logiciels installés pour en utiliser d’autres risque d’entraîner (apparemment) des problèmes de dépendances (enlever vlc pour mettre mpv à la place par exemple).
J’ai également testé l’installation de Debian (saveur Cinnamon également, j’aime bien en fait l’explorateur de fichiers Nemo), qui s’est révélée douloureuse (besoin d’avoir une deuxième clef USB avec le microcode de la puce wifi) et finalement qui n’a jamais réussi à démarrer (redémarrage à la fin du chargement).
Je suis donc revenu chez Ubuntu (saveur Unity + Nemo) mais j’ai testé une clef USB nano Wifi, qui m’a permis apparemment de régler le souci de mise en veille (?).
Étant de plus habitué à Ubuntu (à force), je pense que le Dell E6500 sera installé avec cette distribution.

Merci à Frédéric Béziers et Timo van Neerden pour leurs conseils.

Pour conclure cette introduction, je vous livre une petite photo de famille (la même que celle à la une).

3 ordinateurs Dell pro

Publié par Gilles

Blogueur - Bibliothécaire - Parigot - Manchot : choisissez... ou mélangez !

13 réponses sur « Évolution du parc informatique personnel #1 : arrivage »

  1. Content que ce soit bien arrivé ! Tu as usé combien de cutter pour le scotch ? 😀
    Pour les autocollants, après un premier retrait grossier à la main, un chiffon sec et doux (genre vieux t-Shirt) imbibé légèrement d’alcool à brûler fait bien le ménage. Bien aérer la pièce sa monte vite à la tête.
    J’ai pas encore pris le temps d’envoyer un retour à Cyrille j’en fais un petit ici ça pourras peut-être te servir.
    J’ai pris deux E4300, je pensais les mettre sous Debian, mais comme je ne voulais pas jongler avec les Backports, j’ai opté pour Ubuntu 16.04 LTS, en installation personnalisé par le réseau avec XFCE 4.12 et ils tournent super bien.
    L’occupation mémoire au démarrage est d’environ 200 Mo avec deux barres de tâches (une en « dock ») et plusieurs plugins (méteo, presse papier, volume, batterie, …).
    Juste une petite surprise que j’ai pu résoudre, la disparition du curseur en sortie de veille. Je te donne la solution que j’ai trouvé au cas où tu aurais le même soucis :
    Créer un fichier /usr/share/X11/xorg.conf.d/20-intel.conf et y ajouter les lignes
    Section « Device »
    Identifier « Intel Graphics »
    Driver « intel »
    Option « Backlight » « intel_backlight »
    Option « AccelMethod » « uxa »
    Option « SWCursor » « on »
    EndSection

    Même constat concernant le paragraphe Toshiba monocore 🙂

    Bonne installation

    1. Merci pour le retour, moi j’ai mis la même distrib. sur le E4300 (Unity) et ça passe, mais je n’ai pas testé un retour de veille, je vais surveiller.
      Tu as trouvé cette astuce où du coup ?
      Pour le scotch, j’ai longuement réfléchis avant d’attaquer le carton donc j’ai réussi en 3 ou 4 coups à tout ouvrir.
      Je n’ai pas remarqué d’autocollants, sinon en général je laisse, ça fait le charme du PC 🙂

      1. En 4 coups !! Joli 😀
        Alors j’ai croisé cette page (dernière réponse avec le -1 :)) : http://askubuntu.com/questions/626078/mouse-cursor-invisible-after-15-04-update avec d’autre recherche sur les même thèmes (cursor invisible intel suspend …) ce qui m’a permis d’adapter le fichier de configuration après quelques tests et de le placer dans le bon dossier.
        Désolé je n’ai pas gardé les autres pages de résultat de mes recherches.
        Il semble que la méthode d’accélération uxa nuise un peu aux performances, je n’ai pas constaté de différence, l’utilisation du PC restant simple (enfants), ceci expliquant peut-être cela.
        Au cas où ça t’arrive, plutôt que de redémarrer, un simple passage en tty (ctrl+alt+F1) puis retour en interface graphique (ctrl+alt+F7) suffit à faire réapparaître le curseur.

  2. L’autocorrection transforme les doubles quote en guillement, dans le fichier de conf il faut donc remplacer les <> par des  »  » (en espérant que deux apostrophes successivement ne se transforme pas avec l’autocorrection :D)

    1. Sacré WordPress, c’est en effet l’un des soucis : l’autocorrection force les doubles guillemets, et si je corrige le fichier des fonctions, ça repart en vrille à la mise à jour suivante.

  3. Et tu trouves ça lent ton sempron….là je tape de mon Atom 1.6 c’est dire. mossieur vit dans l’opulence :p alors que je suis en pleine décroissance et optimisation à l’extrème. Dans peu de temps je vais finir avec AntiX

    1. J’ai déjà utilisé un Atom 1,6 avec un EeePC 1000H mais il ne ramais pas autant que ce Sempron, je trouve.
      Tu arrives à jouer à des jeux en Flash ?
      Moi c’est une des utilisations, après je suppose qu’en bureautique / Internet, ça peut encore marcher… mais comme j’ai mieux en remplacement…
      Le Toshiba va finir au recyclage je pense, seul l’écran valait le coup, la CM était aussi bien foireuse.
      J’ai récupéré le RAM et le disque dur.

  4. Après avoir testé plusieurs distributions, j’ai installé Ubuntu MATE sur un petit HP DM1 et j’en suis plutôt content, je n’aime pas Unity pas plus que Cinnamon.

Les commentaires sont fermés.