Le dernier album de Renaud vient de sortir, 7 ans après Molly Malone.
J’ai acheté la version collector (avec un livre pour 2 € de plus, comprendre que le CD seul vaut 15 €, je comprends mal le concept) mais avant j’avais entendu et vu le single Toujours debout qui passe peu je trouve dans les médias.
Une résurrection en forme d’interrogation pour moi.

J’aurais pu intituler ce billet Toute la musique que j’aime #2 : Renaud.

Renaud, ce n’est pas mon enfance, c’est mon adolescence et ma période jeune adulte, une période de rébellion (non, on ne rigole pas !), liée également à Charlie Hebdo (j’ai dit ON NE RIGOLE PAS !).

J’ai été beaucoup marqué par Renaud, par ses idées, par ses positions.
Hexagone restera toujours une chanson forte pour moi.

Finalement, autant j’aime chantonner et renauder autant j’ai du mal avec les positions du nouveau Renaud.

Embrasser les flics, non, j’ai du mal et je ne suis pas le seul !

https://www.youtube.com/watch?v=tO2XQo26-3o

Voter Fillon contre Marine Le Pen, non je ne pourrai pas !

Renaud, c’était mieux avant ?
Je préfère me rappeler ses engagements, même sur un fond nostalgique, merci à BFNTV de faire un article/billet…

Renaud, c’était fort, c’était beau.
Renaud, c’est beau mais moins fort…

C’est pas tout, mais l’album en lui-même, que vaut-il ?

Plutôt que de vous chroniquer toutes les chansons une par une, je vous laisse lire ce bon papier du Monde qui finalement n’est pas très éloigné de ce que je ressens à travers les chansons de Renaud.

J’aime bien ce disque musicalement parlant, moins ce qu’il véhicule sur Renaud, un endormissement que je mets sur le compte de l’âge et de l’alcoolisme…

Un petit mot pour terminer sur les 2 € pour un livret en plus.
Appelé ça un livre est un bien grand mot, mais il contient beaucoup de photos en couleur sur ses tatouages, des photos personnelles, les paroles, des petits aphorismes.
Du coup je ne trouve pas ça excessif, contrairement au prix de base, on sent les intermédiaires, j’aurais préféré payer 12 € à Renaud directement !

[poll id= »8″]

Publié par Gilles

Blogueur - Bibliothécaire - Parigot - Manchot : choisissez... ou mélangez !

7 réponses sur « Renaud est toujours debout mais est-il toujours le même ? »

  1. Je me suis tapé la disco pour une chronique sur Histozic.fr et on voit l’évolution. Donc je n’achèterai pas et Renaud court après son passé avec lequel il est en guerre permanente. Mis notre Renaud est mort dans les années 90

  2. T’as écouté le dernier Renaud ?

    Je n’ai pas du tout aimé « Toujours Debout » !

    Ce single m’a fait craindre le pire sur l’album et le clip ne sauve pas le texte qui sonne creux même si l’on sent un millième degré sur la compo.

    « J’ai embrassé un flic » flaire la récup’ médiatique et montre bien que dans notre société qui encense l’image il y a des photos qui se doivent de remplacer les mots, sauf que dans ce cas les mots sont justement obligatoires pour éduquer, expliquer et faire le deuil de ces tragédies liées au terrorisme , je saute la piste systématiquement quand j’écoute le CD, c’est dire !

    « les mots », un des meilleurs titres de l’album pour moi. Une ode à l’écriture du niveau de Brassens et Brel ! A écouter d’urgence 🙂 .

    « Héloïse » est sympa, sans plus. Le pouvoir de l’Amour sur le Monde qui change !

    « La nuit en Taule », on retrouve le style « Laisse béton ! ». Du Renaud tout droit sorti des 70’s. J’aime beaucoup la mélodie,le vocab’ et le phraser Séchan inside !

    « Petit Bonhomme », deuxième coup de cœur de l’album après « les mots ». Le Mistral Gagnant souffle sur la musique et le texte de ce single.

    « Hyper Cacher », un texte très émouvant, un bel hommage aux victimes.

    « Mulholland Drive », la « gentille » rebelle…qui sera rentrée d’ici 48h ?… mélodie sympa… passons !

    « La vie est moche », à ne pas écouter seul, un soir de novembre, sous peine de terminer la boîte de Lexo & Benzo avant le matin !

    « Mon Anniv’ « , entièrement d’accord avec Renaud ! A 20 ans t’as le feu, ton anniv’ tu l’attends avec impatience, à 30 ans ça passe encore ! Après c’est pas pareil… j’ai bien rigolé avec ce titre !

    « Dylan », beaucoup d’émotions sur le thème de la mort qui fauche les jeunes sur nos routes avec un clin d’œil à Robert Allen Zimmerman alias Bob Dylan !

    « Petite fille slave », une chanson courte sur ce fléau qu’est la prostitution ! Une abomination de plus de la société du spectacle de la marchandise : l’humain réduit au niveau d’objet de plaisir !

    « Ta Batterie », la musique, la caisse claire et autres cymbales qui unissent Renaud et Malone.

    Je vous laisse apprécier la piste cachée…et je « claque » mes dernières touches sur mon clavier (indice 😉 ).

    Le MOT de l’album : « Résonne »… Raisonne ?… c’est un des mots les plus employé par le chanteur de l’Isle-sur-la-Sorgue. Faut-il y voir un signe ?

    Dans l’ensemble j’ai apprécié cet album, je sens que je vais en « user » quelques pistes.

    1. Ça c’est de l’analyse 🙂
      En ce moment, pour compenser l’assagissement, j’écoute les Bérurier noir 🙂

Les commentaires sont fermés.