Moi aussi je veux jouer la pute en vendant mon blog aux marques

Petit émoi aujourd’hui dans la blogosphère francophone : une blogueuse raconte qu’elle a sorti sa fille du système scolaire pour l’éduquer à être une “vraie femme” genre apprendre à faire le ménage.

Vite fait mal fait, ce blog a pourtant été cité par des blogueur(se)s indignés.
Vous savez, le genre de billet qui reprend la même chose que le voisin qui écrit sur le même thème.

Pour vous résumer vite fait : une ONG a voulu créer un “bad buzz”, comprendre une campagne négative, en achetant des blogueur(se)s faisant semblant de s’indigner.

Je ne sais pas comment vous appelez le fait de vendre son âme littéraire, mais moi j’appelle ça de la prostitution.

Sauf que bon, tout finit par se savoir, donc le coup de pute (c’est le cas de le dire) pour promouvoir la journée internationale des filles, c’est raté !

Vous trouverez plus d’infos sur l’excellent blog (de fille mais pour tous, comme le mariage) de Sophie Gourion.

Et comme je suis sympa, voici la liste des pseudo-blogs putaclics qui ont été achetés par l’ONG :

Du coup, Je n’en ai trouvé “que” 3, je suppose que l’agence de communication n’avait pas assez d’argent pour acheter plus de blogueur(se)s.

Ces 3 blogs ont donc gagné le droit, avec cet achat, de mépriser leur lectorat et de participer à une opération de communication négative…

En plus du billet de Sophie Gourion, je vous invite à lire également la réaction d’une maman praticante de l’IEF (Instruction En Famille = à la maison, pas à l’école), qui se sent, à juste titre, encore une fois stigmatisée, ainsi qu’un billet évoquant à juste titre la stigmatisation des travailleurs sociaux (les méchants services qui laissent les enfants mourir dans des lave-linges par exemple car tout est noir ou tout est blanc bien sûr).

Au final, trois blogs méprisables et méprisants pour une cause méritant qu’on la défende mieux que ça.

Et moi aussi j’aimerais bien prostituer mon blog pour quelques euros, à l’image également de ces blogueur(se)s technophiles ou de ces testeuse(ur)s de maquillage et produits de beauté, plus sponsorisé tu meurs…

Mise à jour : apparemment, coucher (intellectuellement) avec les blogs cités plus haut coûte 500 €, comme le rapporte l’excellent résumé-critique de l’affaire par Slate. Un peu cher la passe ? + rajout d’un blog

Une pensée sur “Moi aussi je veux jouer la pute en vendant mon blog aux marques”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *