Catégories
Archives

Distributions Linux légères : Xubuntu sur Asus Eee PC 1000H

Il il y a quelques temps, je m’étais mis en tête de tester des distributions Linux plus légères que la traditionnelle Ubuntu et son environnement un poil lourd sur une petite configuration. J’ai testé et approuvé Xubuntu, un dérivé plus réactif sur l’ordinateur que j’utilise actuellement. Pour rappel, ma configuration quotidienne hors travail est un notebook (un petit portable) Asus Eee PC 1000H avec les caractéristiques suivantes :

  • Processeur : Intel® Atom N270 1,6 Ghz
  • RAM : 1 Go
  • Carte graphique : intégrée, donc la RAM est diminuée
  • Ecran : 10,1 pouces (petit quoi)
  • Disque dur : 150 Go (suffisant sous Linux, même en dual-boot)
  • Autonomie : en rade, vu l’âge de la machine, la batterie ne tient presque plus la charge
  • Connectique : standard (USB2 x 3, port SD, VGA, ethernet, jack
  • Graveur CD-Rom externe (merci le propriétaire du PC)
  • Webcam : 1.3 MP (en gros, pas terrible)
  • OS : Windows XP

Voici la page du constructeur : ASUS Eee PC 1000H.

Première remarque : Windows XP avec moins d’un 1 Go de RAM, un disque dur pas très rapide et plusieurs pilotes au démarrage, ça rame 🙁 et pas qu’un peu.
D’où mon envie de trouver une distribution Linux pour configurations peu musclées.

Après plusieurs tests plus ou moins concluants, j’ai finalement adopté Xubuntu, un dérivé d’Ubuntu avec un environnement Xfce plus léger.

Première étape : l’installation, via le lecteur CD-Rom externe. Une fois l’ISO 32 bits gravée, pas de souci pour le déroulement, il suffit juste de prévoir une partition en Ext4 (6 Go maximum) et une partition de swap (1 Go) et ça roule.
J’ai paramétré Grub ensuite pour qu’il n’affiche le menu au démarrage qu’une seconde, avec Windows par défaut en lancement, comme ça Linux est présent mais presqu’invisible.

Une fois l’installation terminée, on arrive sur le bureau (pas d’écran de connexion pour moi, étant le seul utilisateur), il suffit juste de mettre à jour le système une fois et tout est prêt.
Etant déjà utilisateur Linux, je n’ai pas eu trop de mal à m’adapter à cette distribution qui présente un menu avec les applications en haut à gauche du bureau et les icônes de notification en haut à droite. Au niveau de l’adaptation sur cet Eee PC, j’ai trouvé un indicateur de « majuscule/verrouillage numérique » qui remplace plus ou moins celui livré en standard sous Windows XP.
Au final, on arrive sur une distribution où tout marche, sans avoir à bidouiller des heures.

J’ai quand même, pour un confort personnel, installé et configuré plusieurs choses :

  • l’indicateur de touches « majuscule » et « verrouillage numérique » via un PPA
  • Ubuntu Tweak, aussi via son PPA, pour pouvoir bidouiller des réglages et surtout faire le ménage des fichiers inutiles (noyaux, configurations, etc.)
  • Grub Customizer, pour régler les paramètres du menu de démarrage, aussi via son PPA
  • Synaptic, un gestionnaire de logiciels un poil plus rapide que celui livré par défaut

Et ensuite, j’utilise certains logiciels qui restent assez léger sur cet ordinateur :

  • Navigateurs : Midori (ressemble à Firefox mais basé sur le moteur WebKit avec des extensions préinstallées mais très peu configurable) et Chromium (via PPA), car Firefox est trop lourd sur cette configuration
  • Messagerie instantanée : Pidgin et Skype (qui gère très bien la vidéo entre deux OS différents)
  • Editeurs de texte : Leafpad (bloc-note) / Abiword (traitement de texte léger)
  • MultimédiaVLC (lecteur audio et vidéo un poil lourd mais puissant) et Radio Tray (lecteur de flux de radios en barre de notification)
  • Java : j’utilise celui d’Oracle, pour être sûr de la compatibilité, via un PPA (procédure)
  • Autres, suivant les besoins : Transmission (téléchargement via fichiers torrent), Binreader (idem pour les newsgroups), FileZilla (transferts FTP)

Je vous mets également quelques commandes en mode « texte » (via la console accessible dans Menu/Accessoires/Emulateur de terminal) qui sont plus rapides à mon sens que d’utiliser une interface graphique (question de goût) :

  • sudo add-apt-repository nom_du_depot_ppa
    Permet d’installer un PPA comme source (avec la clef sécurisée en même temps)
  • sudo apt-get update
    Permet de mettre à jour les sources des logiciels disponibles
  • sudo apt-get upgrade
    Permet d’installer les mises à jours disponibles
  • sudo apt-get install nom_du_logiciel
    Permet d’installer un logiciel

Et voici quelques liens, histoires de trouver de l’aide ou des astuces pour ne pas rester bloqué quelque part :

Au niveau de la consommation mémoire, il n’y a pas tant de différence que ça entre Windows XP et Xubuntu : une fois le système lancé, il reste environ 50% de la RAM libre.
Mais sous Xubuntu, le lancement d’une application ne prend pas trois plombes : en effet, sous XP, le démarrage, l’arrivée sur le bureau et le lancement d’une application mettent plusieurs minutes, là où sous Xubuntu prend quelques secondes !
Le confort principal est là…

Au niveau du choix de la version de Xubuntu à installer, je vous recommande la 12.04, sortie en avril, et non la 12.10, du moins pas de suite car cette dernière à amené quelques bugs qui, s’ils ne sont pas bloquants, sont assez… gênants.
Rien de méchant mais pour débuter, faites avec la version précédent (lien vers l’ISO) et ne mettez à jour qu’une fois un peu rodé.
De plus, certains dépôts PPA ne sont pas à jour pour Quantal (la version 12.10) et ne sont disponibles que pour Precise (version 12.04), ce qui est bon si vous passez de Precise à Quantal car les logiciels ne sont pas effacés lors de la mise à jour mais posera problème (notamment pour l’indicateur de touches) lors d’une installation directement de Quantal.

Pour conclure, je ne regrette qu’un seul logiciel sous Windows : Captvty (téléchargement de replay TV), qui n’est pas disponible sous Linux, sauf en installant / bidouillant avec Wine et donc le seul équivalent (TV Downloader) demande une compilation manuelle pour les mises à jours récentes (voir la discussion sur le forum Ubuntu-Fr).

Je pense vraiment avoir fait le tour, alors n’hésitez pas si vous avez des questions…

Par Parigot-Manchot

Blogueur + Bibliothécaire + Parigot + Manchot = choisissez... ou mélangez !

8 réponses sur « Distributions Linux légères : Xubuntu sur Asus Eee PC 1000H »

Je me souviens qu’à l’époque certaines personnes avaient développée une version d’archlinux dédié à ce genre de machine, je crois que c’était l’archeee

C’était pour la version 701, mais je pense que les machines ne sont pas trop éloignée pour être applicable dans une grande partie 🙂

https://wiki.archlinux.org/index.php/ASUS_Eee_PC_701

Et une version du wiki pour la 1000H : https://wiki.archlinux.org/index.php/ASUS_Eee_PC_1000HE

Je te donne les infos pour mémoire.

Je compte conseiller l’utilisation de Xubuntu à un copain, son usage principal sera sur un vieux PC pour du surf sur le net avec surtout la saisie de son arbre généalogique ainsi que les recherches dans les archives départementale. J’ai retenu pour la saisie le site geneanet.org, malheureusement le module de saisie est graphique et fait en techno flash. J’ai un peu la flemme et surtout le manque de temps de tester cette distribution xubuntu, je me permet donc de vous demander si le flash est supporté facilement dans cette distribution ?

Oui 🙂
J’ai installé Flash sans souci en fait.
Dispo suivant cette page : http://doc.ubuntu-fr.org/flashplayer#installation_via_les_depots_ubuntu_a_partir_de_ubuntu_1204 et sinon l’animation Flash dépend un peu de la puissance du processeur donc en cas de PC VRAIMENT peu puissant, ça rame un peu mais dans l’ensemble, ça passe.
Par exemple, le site Nespresso.fr passe sans problème sur mon Eee PC.
De toute façon, pour installer Xubuntu, je conseille de lancer le liveCD en « testant » puis de cliquer sur l’icône pour installer. Entre les deux, rien n’empêche normalement de tester un site en flash avec le navigateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.