Catégories
Archives

Messagerie instantanée : test rapide d’Instantbird 1.0

J’ai parlé il y a peu de mon client de messagerie instantanée : Pidgin.
Un concurrent de poids vient de sortir en version 1.0 et s’il n’est pas encore assez mûr pour moi, il risque de s’imposer à plus ou moins long terme : Instantbird.

Instantbird, c’est le mariage de XULRunner (interface graphique comme Firefox ou Thunderbird) et de libpurple (librairie de programmation pour le support des différents protocoles de messagerie instantanée).

Si vous utilisez Pidgin, vous ne remarquerez pas de grosse différence pour la gestion des différents comptes et au niveau des options, on se rapproche de Firefox avec des extensions et des options ressemblant à ce que l’on peut observer chez Mozilla.
Cela donne un logiciel de messagerie instantanée clair et très pratique, avec un esthétisme très agréable, plus que chez Pidgin qui, je trouve, ne s’intègre pas plus que ça dans l’environnement graphique.

Instantbird est donc disponible en version 1.0, donc stable, sous Windows, Linux et Mac OS X.

Mais je ne vais pas encore l’utiliser car :

  • les options de configuration sont beaucoup plus limitées que dans Pidgin (notamment l’horodatage à revoir)
  • les extensions sont quasiment inexistantes
  • pas de version portable pour le moment, même si c’est disponible via ligne de commande donc facile à créer
  • la liste des contacts n’est pas aussi personnalisable que dans Pidgin

Pas non plus d’audio ou de vidéo, mais c’est à venir et personnellement, je m’en fiche 😉 donc…

Donc Instantbird est à surveiller 🙂 !

Vous pouvez le tester gratuitement en le téléchargeant sur le site officiel
Pour plus de détails techniques, direction Linuxfr (article et commentaires).

Par Parigot-Manchot

Blogueur + Bibliothécaire + Parigot + Manchot = choisissez... ou mélangez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.