Catégories
Blog

Retour de la faiseuse de café en mode optique

À l’instar de Rodolphe, je suis (re)passé chez Free avec une Freebox 4k qui possède toujours une foultitude de possibilités !

Petit retour sur mon historique des FAI :

  • 2001 : Wanadoo ADSL avec modem USB ECI Hi-Focus 👿
  • 2004 : Club-Internet
  • 2007 : Free ADSL, avec la Freebox v5 HD
  • 2011 : Freebox Révolution : elle fait presque le café !
  • 2013 : passage en fibre obligatoirement chez Orange avec une Livebox (décodeur TV avec plantages fréquents, box minimaliste en fonction)

J’ai évoqué le début de l’histoire de l’ADSL pour moi chez Iceman.

Depuis samedi dernier, (inscription en septembre, raccordement en février 😀 ), je suis passé sur l’offre fibre de Free avec la Freebox mini 4k.

Pour résumer ce choix, c’est l’envie de payer moins cher (50 % la première année et environ 5 € de moins / mois ensuite), d’avoir plus de vitesse (Free propose jusqu’à 1 GB/s, Orange limite à 400 MB/s dans la même gamme de prix) et surtout une vrai box Internet café toussa).

Après un raccordement hasardeux j’ai enfin accès à la terre promise mais avant de vous la décrire, je dois expliquer un peu la composition de mon réseau domestique.

Je possède plusieurs consoles de jeu pouvant utiliser le Wi-Fi mais la PS4 a peut-être un souci côté réception (déconnexion, ping, etc.).
Je possède un Raspberry Pi 2 donc sans connectivité Wi-Fi qui me sert de lecteur multimédia (OSMC/Kodi) vu l’indigence du décodeur TV Orange, surtout quand on a possédé un décodeur Freebox.
Pour relier ces deux appareils au réseau, je possède un répétiteur Wi-Fi / RJ45 Liveplug WiFi Solo Orange (fabriqué par Arris) : il se relie à une Livebox via le WPS et distribue la connexion sur les 4 ports RJ45 (donc la PS4 et le Raspberry Pi si vous suivez).

Pour l’utilisation du Wi-Fi, aucun souci particulier, il faut juste choisir le nouveau point d’accès et rentrer le mot de passe.

Mais pour la PS4 (qui ne semble pas encore poser de souci en Wi-Fi depuis samedi) et pour le Raspberry Pi, c’est un souci car le répétiteur Orange ne peut pas utiliser le réseau de la Freebox, malgré des tentatives diverses et l’accès à la configuration interne.

J’ai donc acheté, sur les conseils de maître Borne, un switch 5 ports gigabit qui devrait résoudre le problème en utilisant la liaison RJ45 utilisée pour le décodeur TV (oui, Free propose du CPL contrairement à Orange).

Sauf qu’entre-temps, vu que le décodeur TV Freebox est sous Android TV, j’y ai installé sans souci Kodi (la même interface que sur le Raspberry Pi) et après quelques configurations, j’ai pu accéder au disque dur branché sur la Freebox 4k (partie serveur, en USB2).

Du coup, je me demande si je vais avoir encore besoin du Raspberry Pi comme lecteur multimédia, sachant que je possède, à vérifier, un autre répétiteur Wi-Fi avec sortie RJ45 qui pourrait éventuellement servir juste pour la PS4 (phrase très conditionnelle vous noterez).

Je continue ce billet quelques jours après pour dire qu’apparemment le Wi-Fi est parfois capricieux, notamment avec mon smartphone Xiaomi : quand je m’éloigne de la maison, je passe en 4G et quand je récupère le Wi-Fi, je n’ai pas accès à Internet 😮 !

Pour le reste, le décodeur TV semble aussi parfois perdre l’acquisition des chaînes et je dois le redémarrer pour ça, par contre Kodi, une fois configuré, répond assez bien.

Affaire à suivre, je complèterai quand j’aurai remis en réseau filaire la PS4 et le Raspberry Pi 2.


J’ai reçu le switch réseau et j’en ai profité pour débrancher tous les appareils et câbles situés derrière la télévision (et son meuble).
J’ai récolté pas mal de poussière et remis de l’ordre, sachant que j’ai 3 prises HDMI sur la télévision, mais 5 appareils à brancher dessus 😀 !

J’avais acheté un switch (multiprise) HDMI, il faut donc jongler entre les appareils qui se branchent soit sur la télévision en direct, soit sur ledit switch HDMI, puis raccorder au switch réseau éventuellement puis raccorder le tout à la multiprise électrique.

Sans mettre de photo, j’ai actuellement, sur ce meuble :

  • une télévision
  • 3 consoles (Switch en Wi-Fi, PS3 en Wi-Fi, PS4 en Ethernet, j’ai enlevé la Wii U en Wi-Fi qui n’était pas branchable en HDMI (manque de prises) et était inutilisée)
  • 1 Raspberry Pi 2 en Ethernet
  • 1 box TV
  • 1 réveil qui sert d’horloge lumineuse
  • 1 switch réseaux 5 ports gigabit
  • 1 switch HDMI (avec un besoin d’alimentation via port microUSB mais que j’ai relié à l’un des ports USB du Raspberry Pi 2 qui est à côté)
  • 1 support de casque audio sans fil

Soit 9 alimentations électriques, 6 prises HDMI, 4 prises réseaux (l’arrivée provient en fait du boîtier CPL utilisé pour la box TV à la base, merci à Cyrille pour l’idée).

Je ne vais pas rentrer dans les détails du câble d’antenne qui fait 2 mètres avec une prise à moins d’1 mètre de la télévision (comprendre que ça trainait EN PLUS du reste).

Par Parigot-Manchot

Blogueur + Bibliothécaire + Parigot + Manchot = choisissez... ou mélangez !

8 réponses sur « Retour de la faiseuse de café en mode optique »

Tu as raison dans l’absolu, après… le risque de ne pas avoir sa box TV à jour est plus faible côté hack et virus, à moins de faire n’importe quoi (installer des applis malwares par exemple). De plus, c’est à Free de gérer la sécurité et les mises à jour, car le matériel leur appartient 😀 !
Après, tant qu’elle marche chez moi, je ne me plains pas.
Le seul souci que j’ai au bout d’une semaine est la connexion Wi-Fi avec le Xiaomi…

grand, grand … C’est vite dit. Je suis sur du 1m82. 😛

@ParigotManchot : J’ai moins de cable (quoique j’ai un lecteur blu-Ray en plus de la barre de son qui me permet de faire de la musique).
J’ai vraiment un problème avec les nouvelles box de free chères et pas très intéressantes (je garde ma v5).
Comment s’est passé l’installation de la fibre ? Ils sont passés par les gaines existantes ? Par ce que moi, je refuse qu’ils posent des goulottes merdiques chez moi pour la fibre.

Les box Delta et compagnie, à part pour possesseurs d’Apple en manque de reconnaissance, je ne vois pas l’intérêt.
En 2013, le sous-traitant d’Orange est passé par une gaine et j’ai échangé une prise RJ11 contre une prise fibre.
Je pense que chez les concurrents aussi ça passe par l’existant car ils ont interdiction de faire des travaux eux-mêmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.