C’est l’heure de la décroissance sociale, des réseaux envahissants, du narcissisme triomphant et je vais parler de la plaie du Net.


Souvenez-vous, dans les années 2000, on nous a vendu le Web 2.0, c’est-à-dire le passage du Web à sens unique ou 1.0 (un site écrit, les visiteurs lisent) au Web à double sens avec le site qui écrit et les visiteurs qui répondent, sous forme de commentaires par exemple.

Bonne nouvelle : c’est une arnaque, notamment à cause de la nature humaine (selon moi et mon expérience scientifique).
Explications.

Le rêve du Web 2.0, c’est la Grande Conversation : le Rédacteur écrit, le Visiteur commente, le Rédacteur répond au commentaire, etc.

Que s’est-il passé ?
Selon Moi (oui, je me majuscule, ici c’est chez Moi :P), la nature humaine a repris le dessus, comme c’est souvent le cas depuis la préhistoire.
L’Homme est fainéant par nature, donc il va au plus rapide pour obtenir ce qu’il veut, donc dans une conversation, il veut avoir raison.
Pourquoi perdre son temps en débat ?
Donc l’Homme râle, insulte, tape et autres actions fortes, même en écrivant.

Duty Calls - xkcd
Duty Calls – xkcd

Oui, la possibilité de commenter et de laisser tout un chacun exprimer son point de vue est une erreur.
Attention, une erreur quand il s’agit d’établir un dialogue, mais la sacro-sainte liberté d’expression est toujours possible puisque chacun est libre de devenir Rédacteur !
Hé oui, mais l’interaction coco, elle est où ?
Nulle part, mais qu’importe sur le Net.
L’interaction est en fait toujours à sens unique mais pas comme le prévoyait le Web 2.0 car si le Rédacteur écrit, le Visiteur répond et c’est tout.
Si ce Visiteur est insultant, lui répondre n’apportera pas plus d’échange constructif.
Si ce Visiteur apporte juste son opinion ou un soutien de celle présentée, quel intérêt pour le Rédacteur ?

Au passage, petit point explicatif entre le virtuel et le réel :

  • l’échange Rédacteur -> Visiteur est virtuel et sans impact direct sur la vie réelle (hors du Net)
  • l’échange violent  Visiteur -> Rédacteur aura un impact au moins psychologique dans la vie réelle pour le Rédacteur

Je vous propose une petite vidéo de 13 minutes pour appréhender le fameux Web 2.0 et son effet pervers.

Heureusement, toute forme d’interaction n’est pas FORCÉMENT négative, je pense notamment aux forums de discussions.
Ils ont presque totalement disparus ou plutôt, par une sorte de darwinisme, se sont regroupés mais le principe communautaire est là : un sujet principal et très peu de hors-sujet, des échanges cordiaux et surtout une forte modération rendue possible par des outils pratiques, contrairement par exemple aux blogs où la seule modération possible est l’effacement d’un commentaire.

Enfin, petite remarque à propos des sites d’information.
Les commentaires sont nauséabonds et servent de catalyseurs à la haine des gens.
Du coup, sur la nouvelle maquette Web du Monde, les commentaires ne sont plus directement sous l’article mais sur une page à part, accessible après avoir cliqué sur un lien peu visible !

Verras-tu le lien discret chèr.e lecteur.ice ?

Certains pure players ont supprimé la notion de commentaire et c’est très bien ainsi, big up à Slate.

Ami du Net, si tu veux interagir avec les gens sur un sujet, crée un forum.
Si tu veux juste parler de toi, fiche-toi comme de l’an 40 de l’avis d’autrui qui ne t’amènera jamais rien.
Oui ami du Net, c’est soi l’entre-soi d’un forum avec des Visiteurs occasionnels, soit l’entre-toi.
Quelque soit ton choix, il sera légitime mais n’essaye pas de mélanger ces deux notions incompatibles.

Publié par Gilles

Blogueur - Bibliothécaire - Parigot - Manchot : choisissez... ou mélangez !