A comme vacances et V comme appendicite

Cette année, vacances originales avec des menhirs et une visite de l’hôpital de Vannes.

Cette année, j’ai décidé de planifier mes vacances de manière originale.
J’ai commencé par avoir des chèques-vacances mais je ne les ai pas utilisé (trop facile !).

Du coup, pour bien préparer mes vacances, j’ai attendu la dernière minute pour trouver un endroit où débarquer sachant que nous avions plusieurs critères :

  • lieu de villégiature inconnu mais pas trop loin de notre Normandie
  • piscine conséquente pour le fiston, voire centre aquatique avec toboggans)
  • prix dans nos cordes, donc moins de 500 € si possible

Et l’Homme moderne inventa la réservation de dernière minute, où l’hôtelier réduit ses prix pour vendre ce qu’il reste de rêve.

Je passe les détails mais j’ai réussi à trouver une réservation courant du mercredi au dimanche, fini le samedi au samedi de papa-maman, soit 3 jours entiers pour 4 nuits, c’est court mais le budget était correct pour un mobil-home 6 personnes, pour 2 adultes, un enfant et un bébé.

Destination Carnac, le pays des menhirs en Bretagne sud, l’étranger quoi 😛 mais sans passeport 😀 et surtout seulement 4h de route.

Côté transport, nos deux véhicules avaient besoin de maintenance, le fait que ma voiture soit choisie malgré un petit coffre mais un allume-cigares fonctionnel donc GPS téléphonique possible nous a valu une bonne partie de Tétris pour tout embarquer.

Et nous voilà à bon port pour un peu moins de 5h pause du midi comprise, merci Waze.

Rien à redire sur le mobil-home, correct et aménageable pour dormir comme nous le souhaitions.
Côté camping, la piscine était plutôt conséquente, je comprends d’ailleurs l’expression centre aquatique car en plus des 3 toboggans, il y avait plusieurs bassins dont un en intérieur.
Pour plus de détails, je vous laisse regarder le site officiel et la fiche TripAdvisor.

Pour ce qui est des visites, le hasard nous a fait condenser tout le vendredi, le jeudi étant plutôt consacré à la découverte du camping en lui-même : piscines et jeux gonflables, sous un beau soleil.

Du coup, nous avons visité pour commencer le zoo de Pont-Scorff, près de Lorient.
Plutôt chiche, avec des enclos relativement petits pour certains animaux, il ressemble plutôt à un parc animalier, comprendre une petite structure mais à presque 20 € par adulte et 13 € pour le fiston, c’est un rapport qualité/prix un peu faible, les commentaires sur TripAdvisor résument l’ensemble.

Vu que la visite s’est terminée de bonne heure l’après-midi (nous visitons dès la fin de matinée en général pour croiser moins de touristes par exemple), nous avons voulu visiter le joli magasin de biscuit la Trinitaine, sur la route de Carnac.
Rien à redire si ce n’est qu’il existe un magasin de la même enseigne à Cherbourg-en-Cotentin 😀 mais que l’extérieur de celui-ci est plus attirant, moins cependant que la biscuiterie de Sortosville-en-Beaumont.
Idem pour les marchandises, peu diversifiées en dehors des biscuits et d’alcools mais nous avons quand même fait tourner l’économie locale !

Enfin, vu que nous avions encore un peu de temps, nous avons voulu pousser les visites jusqu’à Carnac même, histoire de voir les menhirs qui font la renommée du lieu.
Nous n’avons pas été déçus car les champs clôturés sont visibles de la route, je vous propose une vue aérienne et une vue de la voiture / de la route.

Coup de chance, une visite guidée en petit train touristique, la dernière de la journée, était encore possible pour un prix raisonnable, 50 minutes de commentaires simples et des cailloux plein les yeux.

Quelques vidéos tournées avec mon smartphone durant la visite en petit train, pouces bleus toussa

Bref, des vacances ordinaires.

Samedi matin, au réveil, douleur au ventre côté droit à hauteur du nombril, plutôt tenace (comprendre malgré le paracétamol / ibuprofène) et en fin de journée, j’ai décidé de laisser femme et enfants pour rejoindre la maison médicale d’urgence ouverte les soirs et week-ends, à 20 minutes de route.

Suspicion d’appendicite, donc besoin d’examens complémentaires donc direction le CHU Chubert de Vannes (encore 20 minutes de route, merci la navigation Google), service des urgences, 6h d’attente à 19h, je finis sur un brancard, l’image en une est représentative, tirée d’un article de Ouest-France.

Je la fait courte : opération le lendemain dimanche à 9h30, sortie le lundi à la même heure, 3 cicatrices, un peu mal au ventre, ma femme qui a tout géré dans l’urgence elle aussi (pas de voiture, la location prenait fin le dimanche, merci au camping de nous avoir gardé à petit prix une nuit supplémentaire).