Noël 2017 approche et le sexisme dans les jouets est toujours au rendez-vous

Papa d’une (toute) petite fille, je suis de plus en plus consterné par le sexisme imprégnant les univers enfantins.
Du coup à l’approche de Noël, je sens que ma pilosité va encore se redresser…

Les jouets genrés, c’est-à-dire les poupées = jouets pour filles + les établis de bricolage = jouets pour garçons, c’est d’abord une manière de les présenter à l’achat aux prescripteurs, toi moi, les oncles, tantes, parrains, marraines, etc.

Petit évènement local qui a attiré (de nouveau) mon attention sur ce sujet :

Publié par E.Leclerc Tourlaville sur samedi 30 septembre 2017

Le fil de commentaire le plus récent est, selon moi, cette réaction : https://www.facebook.com/groups/421699778041132/permalink/747742345436872/

Donc chez E.Leclerc, comme ailleurs, les univers de jouets, comprendre les rayons du magasin, sont bien marqués en stéréotypes :

Les rayons des magasins Jouets de E.Leclerc sont stéréotypés et genrés. Source : http://www.e-leclerc.com/catalogue/nos-magasins/magasins-specialises/jouet

Je n’accuse pas les responsables dudit magasin d’être sexistes, je reproche plutôt aux créateurs de ce concept (GALEC inside) de perpétuer le patriarcat, même en 2017.
J’essayerai de prendre quelques photos et d’éditer ce billet après l’ouverture…

Alors que faire ?

La chaîne de magasins U propose depuis 2015 un catalogue de jouets où garçons et filles sont à égalité dans les pages au niveau des poupées ou du bricolage et personnellement, ça me donne plus envie d’aller fouiller leurs rayons que d’aller chez les concurrents, ils ont d’ailleurs renouvelé leur initiative en 2016, j’attends la version 2017 du catalogue !

Amazon ne propose pas de rayon « Jouets pour garçons/filles » mais j’ai du mal avec la politique d’esclavagisme de la marque…

Du coup, faites jouer votre imagination et offrez de la culture et de l’imagination  !
Livres, jouets « neutres », etc. trouveront une place près d’un sapin mais réfléchissez au contenu !

Comme me l’a suggéré une grande philosophesse (écriture inclusive au passage) :

je ferai comme pour mes cadeaux aux adultes : je préfère offrir des expériences (concerts, journée accrobranche…) que des objets parce que c’est utiliser de l’énergie et des ressources pour produire des choses qu’on utilisera plus un jour et qui nous encombreront, et qu’on sera malheureux de devoir jeter un jour.

4 réponses sur “Noël 2017 approche et le sexisme dans les jouets est toujours au rendez-vous”

  1. Je plussoie mais comme je suis peu concerné… Quoique dans les rayons animaux, on genre aussi parfois.

    Sinon Toys r us est en procédure de faillite aux USA. Et là dernière fois que je suis rentré dans un magasin, j’étais effaré du genre mais aussi du comportés parents qui suivent servilement ce « fléchage ». Moi aussi je veux faire des bracelets :@

    Mais comme tu parles leclerc, je pourrais dériver sur cette nouvelle mode de faire des lots de trucs plus chers qu’en individuel

     

    1. Sur quelque sujet que ce soit, les grandes surfaces de vente n’ont JAMAIS d’idées nouvelles ou révolutionnaires, elles se veulent des reflets de nos bas instincts de consommation…

        1. Oui, bio mais pas éthique… du coup je préfère acheter de la merde à pas cher, j’en ai pour mon argent (genre les tomates à 0,99 € le kilo, c’est ni bio ni éthique mais je trouve que ça vaut le prix 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *