Voilà, le site est prêt, le thème est réglé et le contenu bien en place.
Du coup, il faut maintenant finir sa préparation en rajoutant quelques outils qui, s’ils ne sont pas indispensables, faciliteront grandement la vie !

Je vais donc parler maintenant des extensions.
Déjà, un petit rappel : si vous installez une extension ET que pour une raison X ou Y vous ne l’utilisez pas pour l’instant, ne l’activez pas, cela alourdit juste le chargement de votre site pour rien.
Par exemple, je pense à la première extension évoquée précédemment, Maintenance, qu’il suffit d’activer et utiliser seulement si vous faites des changements importants sur le site.
Sinon, désactivez-la.

Voici donc une liste des extensions (et par conséquent fonctions) que je rajoute à WordPress :

  • Better WordPress reCAPTCHA : permet d’utiliser le CAPTCHA de Google pour vous identifier dans l’administration ET avec un formulaire de contact. C’est du Google mais c’est le plus efficace que j’ai trouvé pour empêcher une attaque par bruteforce de l’administration.
  • Contact Form 7 : permet de créer un ou plusieurs formulaires de contact facilement.
  • BackWPup : permet de sauvegarder régulièrement et automatiquement le site (fichiers et base de données) sur un hébergement distant.

En dehors de ces 3 extensions, voici une liste de celles que j’utilise selon le besoin et le site :

  • All-in-One Event Calendar par Time.ly : permet de créer un ou plusieurs agendas, avec des catégories et un affichage sur une page à part ou en widget et le tout en responsive.
  • Simple Lightbox : permet d’afficher les images avec un effet Lightbox.
  • WP-Piwik : permet de relier son site à une installation Piwik pour avoir des statistiques détaillées de fréquentation. Nécessite l’installation du script PHP gratuit Piwik sur votre hébergement personnel.

Avec ces extensions, vous arriverez à gérer un site Internet sans vous arracher les cheveux.
Attention cependant car certaines options demandent de la configuration avancée (je pense à UpdraftPlus).

Ce billet reste assez léger car comme tout site ou blog qui se respecte, si vous surchargez votre WordPress avec des extensions, il deviendra plus long à se charger et vous perdrez en confort de navigation, surtout vos visiteurs en fait, au bénéfice de fonctionnalités dont vous n’aurez peut-être pas besoin.

En cadeaux bonus, je vous liste le détail de quelques extensions supplémentaires, à utiliser au cas par cas :

  • Infinite WP Client : permet de mettre à jour, ajouter ou supprimer des extensions, des thèmes ou faire les mises à jour de WordPress. Utile si vous gérez plusieurs WordPress mais nécessite l’installation du script PHP gratuit InfiniteWP sur votre hébergement personnel.
  • Optimize Database after Deleting Revisions : permet de faire du ménage automatiquement dans la base de données (notamment en supprimant les révisions).
  • WooCommerce : permet de créer simplement une boutique en ligne. Plus simple à installer et gérer que PrestaShop et s’intègre à WordPress.

Je ne recommande pas d’extension de cache, car à moins que vous commenciez dès le début avec 10 000 visiteurs / jour, c’est assez inutile.

Si vous avez d’autres idées de thèmes TRÈS utiles, n’hésitez pas à commenter, je vous répondrai en expliquant leur inutilité 😛 !

Publié par Gilles

Blogueur - Bibliothécaire - Parigot - Manchot : choisissez... ou mélangez !

15 réponses sur « Créer un site avec WordPress au-delà du simple blog #5 : les extensions »

  1. Je rajouterais qu’il ne faut pas installer des extensions pour rien et les laisser désactiver, ce sont des failles potentielles d’intrusion surtout si les extensions ne sont pas mises à jour.

    Tu peux même rajouter le bout de code à insérer pour avoir une màj auto des extensions 😉

  2. Tu peux mettre les sites en maintenance dans IWP, donc tu n’as pas besoin de l’extension Maintenance, à moins qu’elle possède un intérêt qui m’échappe.

    1. Ha oui, je n’avais pas fait attention !
      Je vais tester, merci 🙂
      EDIT : le mode MAINTENANCE d’IWP demande de créer une page HTML (même si une est déjà fournie… en anglais) et possède moins d’options.
      Du coup je préfère l’extension MAINTENANCE qui est plus simple, plus sympathique et peut se désactiver de toute façon…

  3. Au contraire, un plugin de cache est très utile. Fournir une page HTML au lieu d’interpréter du php, c’est de l’économie de ram (base de données) et de CPU (php). Une bonne habitude je pense.
    Une page qui s’affiche plus vite est toujours mieux, pour le confort du visiteur et pour le classement des moteurs de recherche.

    1. Pour un site avec peu de visiteurs, je ne pense pas qu’il y ait un réel gain.
      Et en plus souci : quelle extension choisir ?
      Tu as quoi ? WP-Cache ?

    2. WP Super Cache oui.
      Je l’ai configuré pour que le cache ne se supprime jamais, SAUF quand un nouveau commentaire est posté ou que je poste un nouvel article. Comme ça le premier visiteur génère la page, le suivant reçoit une page statique. Gain de vitesse, économie de ressources.

      Quand j’ai parlé d’économie de ram, évidemment qu’on ne gagne pas de ram, je voulais dire qu’on évite un accès à la ram.

  4. Pour rester en règle , tu as pas oublier un plugin (ou un code si tu as) pour les cookie ?

    sinon tu va trouver sa inutile , mais j’ai ajouter 2 autre plugins

    Disable Emojis
    Disable Google Fonts

    Parmi d’autres

    1. Tu as raison pour la cookie law mais je n’ai rien trouvé de simple, léger, etc.
      Pour les 2 autres extensions, je ne les trouve pas utiles à parti si je veux ne pas me faire pister à outrance par Google mais dans le cadre d’un site vitrine ou institutionnel, c’est le cadet de mes soucis 😉

      1. Non, c’est pour n’importe quel cookie, genre Piwik y compris.
        Et mettre une vidéo YouTube = un cookie pour le visiteur (par Google, donc je crois que là tu n’es pas obligé).

          1. gwt ?
            Sinon au final j’ai adopté Cookie Law Info mais je verrai sur quels sites l’utiliser 🙂

Les commentaires sont fermés.