Convertir un fichier vidéo sous Linux : parce que deux outils c’est mieux qu’un

Vu que j’ai trouvé récemment le logiciel ultime pour convertir des vidéos sous Windows, je n’ai pas lâché l’affaire et voici donc deux outils sous Linux.

Sous Linux, si vous faites une recherche Google/Qwant/DDG/StartPage avec les termes “conversion video linux”, vous tomberez sur l’inévitable HandBrake.
En gros, si vous aimez les logiciels avec plein d’options inutiles pour un usage simple, vous aurez trouvé votre bonheur.

Je cherchais en fait, à partir d’une vidéo encodée avec n’importe quel codec audio et vidéo, à sortir du DivX (ou du Xvid) + MP3 (ou à la rigueur de l’AAC), histoire de lire la vidéo sur le décodeur TV Livebox de merde.

Après quelques recherches, notamment en page 2 de Google, je suis tombé tout d’abord sur Transmageddon.
En fait, Cyrille en avait déjà parlé mais je l’avait oublié, notamment parce qu’il traitait surtout de la rotation de vidéo, alors que Transmageddon fait aussi de la conversion.
Au passage, Transmageddon fait aussi de l’extraction de DVD Vidéo.

transmageddon[1]

L’utilisation est assez simple :

  1. Sélection du fichier d’entrée : sélectionnez une vidéo (ici une version 720p/MP4 de YouTube)
    Transmageddon affiche en-dessous la résolution et les codecs vidéo et audio.
    Vous avez quelques préréglages mais vu la pauvreté, je conseille de choisir par vous-même.
  2. Format de sortie : choisissez le conteneur (AVI ou MKV par exemple)
  3. Sélection du codec audio : j’ai choisi MP3
  4. Sélection du codec vidéo : j’ai choisi DivX
  5. Pas de rotation pour cette vidéo
  6. On clique sur Transcoder et c’est parti !

Plus simple tu meurs.

Pour le second logiciel, j’ai testé FF Multi Converter, qui n’a plus de mainteneur de dépôt Ubuntu, heureusement le site propose un .deb pour Vivid (15.04).
FF Multi Converter fait aussi la conversion d’images (via ImageMagick) et la conversion de documents (via UnoConv).
De base, l’utilisation est aussi simple ou presque que Transmageddon.

ffmulticonverter_basic[1]

  1. Ajoutez une ou plusieurs vidéos (avantage intéressant)
  2. Convertir vers : choisissez le conteneur (AVI ici)
  3. Chosissez les codecs vidéo (msmpeg4 = DivX) et audio (libmp3lame = MP3)
  4. Choisissez le dossier de destination (ou cochez “Enregistrez chaque fichier dans le même dossier que le fichier d’entrée)
  5. Cliquez sur Convertir et c’est parti !

FF Multi Converter possède par ailleurs plus de possibilité de conversion.

ffmulticonverter_advanced[1]

Le bouton “Pésélection” (si si, regardez bien) propose des réglages dont un appelé “DivX” dont la ligne de commande est presque la même que si vous sélectionnez les codes vidéo et audio cités précédemment mais avec quelques paramètres de plus.
Le logiciel possède aussi des options de rognage de la vidéo ou d’intégrations de sous-titres si vous cliquez sur le bouton “Davantage”.

Voilà donc deux logiciels pour convertir des vidéos sous Linux (testés ici sur Ubuntu).
Comme je suis sympa, je vous livre un tableau pour comparer les résultats de la conversion avec Transmageddon et FF Multi Converter (mode “basic” et mode “advanced”, c’est-à-dire avec les réglages de chacune des captures d’écran montrées ci-dessus).

Encodeur Codecs / Conteneur
Résolution Taille en Mo
Source YouTube téléchargée H.264/AAC en MP4 1280×720 90,9 Mo
Transmageddon DivX/MP3 en AVI 1280×720 42,6 Mo
FF Multi Converter (basic) DivX/MP3 en AVI 1280×720 51,2 Mo
FF Multi Converter (advanced) DivX/MP3 en AVI 640×480 38,2 Mo

Conclusion : je préfère Transmageddon pour sa simplicité et comme il ne touche pas à la résolution, ça va aussi vite.

5 réponses sur “Convertir un fichier vidéo sous Linux : parce que deux outils c’est mieux qu’un”

  1. Alors il y a aussi le vieux mais toujours fonctionnel dvdrip, oui le même ou presque que celui de Windows. Il y en a bien d’autre, mais j’utilise principalement ces deux la.

  2. Merci pour ce tuyau
    C’est encore utile de nos jours, même avec un RPI3 de ramener une vidéo à une taille raisonnable !

    1. Avec le Rpi2, je n’ai pas de soucis de lecture, mais c’est vrai que je ne monte pas plus haut que du 1080p (x264)… et de toute façon, quel intérêt d’avoir une vidéo en plus haute résolution ?
      La 4k est hors de prix… et à la limite de l’arnaque, pour moi.

Les commentaires sont fermés.