Catégories
Archives

E-mails : séparer et décentraliser ses identités numériques

Sous ce titre un peu pompeux (15 secondes de réflexion au lieu des 5 habituelles :D) se cachent des interrogations et une méthode pour gérer et organiser sa vie en ligne !
Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, je vais tâcher de vous décrire comment je gère mes adresses e-mail et surtout ce que je considère comme des bonnes pratiques.

Lorsque l’on « démarre » sur le Net, on a tendance à utiliser une seule adresse e-mail, un peu fourre-tout. Adresse fournie par le FAI (Fournisseur d’Accès à Internet) ou bien adresse chez un fournisseur gratuit en ligne (webmail).

Problème : on donne son adresse un peu partout, on reçoit du spam tout le temps, voire QUE du spam et on devient presqu’injoignable car bien entendu, on a tendance à moins regarder ses e-mails, par lassitude.

Soyons clair : utiliser une seule et unique adresse pour toute son activité en ligne, c’est une utopie !
Mais alors, que faire ?

Créer une adresse e-mail, ce n’est pas compliqué.
Soit on s’adresse à un fournisseur, soit on achète (loue plus exactement) un nom de domaine et on lui raccroche une ou plusieurs adresses e-mail.

Des fournisseurs d’e-mail gratuits, il en existe plein. Mais vraiment plein.
Les plus connus sont Outlook/Hotmail (Microsoft), Gmail (Google) et Yahoo! (éponyme) mais votre FAI vous fournira probablement une adresse du genre prenom.nom@fai.xx !

Dès lors, comment s’organiser ?

Voici comment JE gère mes e-mails :

  • adresse personnelle : contient le nom et le prénom (et éventuellement un nombre comme un code postal en cas d’homonymie). Utilisée pour la correspondance personnelle (famille, amis, etc.) et les sites de commerce ou les réseaux sociaux.
  • adresse pseudonyme : construite avec un pseudonyme (et éventuellement un code postal en cas d’homonymie). Utilisée pour les sites, forums, blogs, etc. demandant un nom et une adresse e-mail ET auquel on veut participer (le fameux Web 2.0) sous un pseudonyme.
  • adresse poubelle ou temporaire : construite avec n’importe quoi. Utilisée pour les sites avec lesquels vous ne voulez pas interagir.

Dans tous les cas, votre fournisseur e-mail doit avoir un antispam actif et efficace car vous n’échapperez pas à aux e-mails indésirables.
De plus, je conseille, par avance, de créer une adresse e-mail chez chacun des gros webmails cités plus haut, surtout si vous utilisez… un smartphone !

En effet, si vous souhaitez pleinement utiliser un smartphone Android (Google) ou Windows Phone par exemple, il sera plus simple d’utiliser une adresse créée spécialement chez eux pour l’occasion.
Mais gardez-là alors pour vous et ne l’utilisez pas comme adresse de correspondance par exemple.

Je vous conseille également d’utiliser une adresse e-mail par « vie en ligne » (comprendre : par pseudonyme et utilisation différente) que vous avez.
Je sais que ce n’est pas très clair mais imaginons que vous utilisiez souvent le pseudonyme « Cherbougeois50110 », avec une adresse e-mail associée.
Ce pseudonyme va rapidement « exister » sur Internet, notamment grâce aux moteurs de recherche.
Hors, il se peut qu’un jour vous ne souhaitiez pas utiliser ce pseudonyme « connu » (et forcément lié à votre vie réelle, à moins de cloisonner comme un paranoïaque vos identités en ligne dès le début de votre navigation, ce qui en général a eu lieu il y a longtemps) pour participer à un échange, quelque soit la forme.
Par exemple sur un forum consacré au sado-masochisme (non, ce n’est pas un exemple personnel, je suis trop douillet) ou bien sur un site de téléchargement illégal à inscription obligatoire (non, ce n’est pas un exemple personnel, je suis bien trop honnête), il vaut mieux recréer une nouvelle « identité numérique », donc un nouveau pseudonyme et une nouvelle adresse e-mail.

Au final, vous comprendrez ou prendrez conscience que l’on peut avoir un bon paquet d’adresses e-mail, utilisées réellement ou non.
Je n’évoquerai pas ici la problématique des mots de passe, assez complexe, mais je vous conseillerai de mélanger lettres et chiffres et d’utiliser quelque chose dont vous êtes sûr de vous rappeler. Oubliez les méthodes miracles à bases de caractères étranges ou de calculs compliqués.

Dans mon monde idéal, voici mes adresses e-mail :

  • prenom@nom.fr : utilisée « officiellement », je suis en train de basculer de LaPoste.Net vers un nom de domaine personnel.
  • prenom.nom@gmail.com : utilisée avec Android et comme webmail imap multi-comptes imap, je vais tâcher de ne plus trop utiliser la fonction webmail de Google.
  • pseudonyme : j’utilise principalement deux « identités » en pseudonymat mais pas assez cloisonnées avec ma vie réelle à mon goût (vieil internaute de la fin des années ’90), l’une en nom de domaine personnel, l’autre en Gmail (à changer aussi en nom de domaine personnel).
  • adresse poubelle : pas vraiment d’utilité car je ne m’inscris pas à des sites de concours par exemple. Au cas où, j’utilise une des adresses Gmail ou évoquée ci-après suivant le besoin de consultation.
  • divers : j’ai des adresses chez Yahoo! et Hotmail que je n’utilise pas, pas d’autres à l’esprit.

Dans la mesure du possible, évitez d’utiliser les adresses liées à des fournisseurs en ligne autre que votre FAI, histoire de garder la main sur la confidentialité de vos données : Google lit les e-mails (via des robots) mais ses concurrents aussi !
Créer un nom de domaine prend 5 minutes et certains hébergeurs proposent d’utiliser votre nom de domaine avec un peu d’espace Web pour une ou plusieurs adresses e-mail.
De mémoire, Gandi.Net propose ce genre de service, pour un coût qui reste abordable (mais pas le moins cher du Net), facile à utiliser pour un débutant et avec une assistance française réactive.

Sachez qu’il existe aussi des fournisseurs d’adresses e-mail temporaires comme YOPmail, Guerilla Mail (et son alias court grr.la) ou spamgourmet, à utiliser sans modération.

Alors, finalement, combien d’adresses e-mail utilisez-vous régulièrement ?

Petite mise à jour : c’est en lisant cet article que j’ai eu l’envie de me lancer dans cette réorganisation personnelle 😉

Par Parigot-Manchot

Blogueur + Bibliothécaire + Parigot + Manchot = choisissez... ou mélangez !

8 réponses sur « E-mails : séparer et décentraliser ses identités numériques »

Moi, j’en utilise plusieurs, soit pour des tests (proton) plusieurs adresses 3 chez Microsoft
2 chez Google , 2 chez laposte.net sans oublier mailoo en plus de ceux que je consulte plus comme gmx

Je sais bien qu’il faut cloisonner, les diffèrent utilisation du net avec l’émail approprier

Mais je dirais que c’est en fonction de mes humeurs (blogs, c’est souvent une de chez Microsoft.
Pour les forums, c’est plusieurs à la fois, mais le plus c’est Outlook
Site a usage unique souvent une adresse poubelle ou secondaire

Pas très sympa pour les forums , m’inscrire a un forum où on reviendra jamais je vois pas l’utilité de créer un compte j’utilise l’excellent bookmarklet de chez bugmenot

Pour moi c’est sept, sans compter les alias. Pour géré les mots de passe de tout ce fatras j’ai fini par arrêter de me fatiguer, je laisse le soin a mon client mail de se les rappeler a ma place en priant pour que les sauvegardes que je me suis fait ***** a mettre en place ne me fasse pas defaut le jour ou j’en ai besoin, ce qui, je touche du bois, ne m’est pas encore arrivé.

Je crois que le problème des mots de passe (force, souvenir, etc.) se posera toujours car aucune méthode n’est bonne :/
Moi j’utilise le même 🙂 et LastPass pour le garder…

Je dirais plutôt qu’aucune méthode n’est parfaite, j’aurais tendance à dire qu’une méthode est bonne si elle permet d’avoir autant de mot de passe fort que de compte à protégé tout en étant accessible de partout. du reste j’ai cru comprendre que point de vue sécurité informatique, la perfection n’existe pas et les concessions sont de rigueur.

Pour ma part je fait confiance à FF sync pour le reste de mes mots de passe.

Traitre , Oui j’utilise méme gmail tu te rend compte

Un jours viendra ou je fermerais ces adresse

Perso une fois que tu utilise du centralisé on est plus mettre de ces données donc pour les choses impersonnel c’est rien , par contre une adresse email principal sur ces plate forme un grand risque pour la vie privée.

J’utilise lastpass , j’aimerais bien m’en passer , ayant une instance owncloud j’ai tester passman mais c’est bon juste pour avoir des mot de passe fort , mais on peut pas s’en servir pour se connecter au site domage

Bonjour,

Il est en effet utile d’utiliser plusieurs boîtes mails en fonction des besoins.
Personnellement je ne suis pas fan des adresses mails gratuites, car vos données sont vendues ou échangées et le spam envahi vite votre boîte mail, bien plus vite qu’une adresse mail privée, à partir de son propres nom de domaine.
Et cela se vérifie également avec les adresses mail mises à votre disposition par votre fournisseur internet.

Cordialement,

Bruno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.