Tricher dans Assassin’s Creed 3 en mode multijoueur ou le retour du bug corrigé en 2013

En 2013, dans le jeu Assassin’s Creed 3, très mauvais jeu en passant, un bug gênant est apparu en mode multijoueur, permettant de tricher honteusement et de s’assurer des victoires faciles.
Il a alors été corrigé quelques semaines plus tard.
Bonne nouvelle : j’ai été témoin de ce bug en début de semaine, sur Wii U !

Je vais tâcher de détailler le bug et pour ça, il faut que j’explique un peu le principe du mode multijoueur d’AC3 (et des autres épisodes de la série).

Dans Assassin’s Creed, en mode multijoueur, vous tuez à l’arme blanche.
Il faut donc approcher son adversaire plus ou moins discrètement et le trucider.

Heureusement, vous disposez de nombreuses « capacités » qui vous permettent de changer d’apparence, de balancer un fumigène, de poser une mine antipersonnelle, de métamorphoser les personnages aux alentours en votre costume, etc.

Vous avez même la possibilité, si vous « ratez » plusieurs contrats d’affilé, d’avoir un petit avantage.
Parmi ces avantages figure le « piratage de l’animus » qui permet d’assassiner à distance votre ennemi.
Cet avantage ne dure que quelques secondes.

Sauf que le bug en question permet de garder ce pouvoir durant toute la session !

Vous comprenez le problème ?

Et même si vous mourrez, l’avantage reste.
De quoi faire un beau carnage.

La difficulté vient du fait que pour le déclencher, il faut réaliser une série d’opérations peu évidentes au premier abord.

En 2013, j’ai réussi à savoir comment procéder puis j’ai arrêté et oublié après la correction du bug.

Son retour dernièrement m’a fait rechercher la méthode et bingo 8) !

Ça marche très bien même, trop bien…

Voici la vidéo qui montre le procédé :

Et voici la démarche, en français.

D’abord, sur l’un des « Profil par défaut », mettez n’importe quelle capacité dans les emplacements et atouts, ainsi que dans la réussite d’assassinats.
Par contre, dans le bonus d’échec, tout en bas, choisissez « Piratage mineur ».

Commencez une partie où vous pouvez tuer un adversaire avec une capacité, c’est-à-dire pas de « Chasse à l’homme » (sauf la manche offensive) et pas de « Deathmatch simple ».

Faites vous humilier ou tuer 5 fois de suite.
Normalement, le piratage mineur est déclenché.

Faites ensuite comme si vous vouliez changer de profil par défaut avec les boutons SELECT + A, mais ne sélectionnez pas de profil, laissez tel quel en mode « sélection » sans le valider.

Il faut ensuite subir encore un échec et « disparaître » donc soit par une humiliation et enfoncer X quelques secondes, soit mourir.
Pendant la phase de « disparition/réapparition », appuyez sur START, allez modifier rapidement le profil par défaut (L puis A) jusqu’à modifier le bonus d’échec pour sélectionner un autre bonus que piratage mineur.

Revenez ensuite à la partie avec B plusieurs fois.

Si vous avez été assez rapide, le jeu n’a pas encore sélectionné votre profil mais vous êtes réapparu sur la carte.
Vous pouvez donc sélectionné le profil et vous verrez que juste au-dessus des capacités, en bas à droite, il y a d’indiqué le nom du bonus que vous venez de choisir MAIS… vous disposez maintenant du piratage d’animus sans limite de temps !

Ceci dit, il faut quand même noter quelques petits trucs :

  • Vous allez perdre du temps pour subir les échecs.
    Du coup vous devrez ensuite rapidement tuer les gens pour enchaîner les points.
  • Je n’ai pas testé le fait de changer de profil une fois le bug déclenché.
    Perd-on le bug ?
  • Prévoyez un profil vous permettant de vous protéger, avec par exemple une bombe fumigène et un leurre.
  • 1 mort par piratage d’animus = 100 points. 2 morts = à la suite = 200. 3 morts à la suite = 300 points.
    Il est donc possible de finir à pus de 10 000 points en tuant plus de 10 gens.
    Mais mourir pendant le bug réinitialise le compteur de suite, sans supprimer le bug.
  • Le bug marche pour n’importe quel bonus d’échec !
    Donc vous pouvez tester, je sens que je vais essayer « Charognard » qui donne 200 points de « coup de grâce » jusqu’au prochain tué.

Je pense avoir décrit tout ce que je voulais écrire, n’hésitez pas à poser vos questions ou à dire si vous arrivez à maîtriser ce bug.

Publié par Gilles

Blogueur - Bibliothécaire - Parigot - Manchot : choisissez... ou mélangez !