Partition de La Marseillaise

Respect ou ne fais pas aux truies ce que tu ne veux pas qu’elles te fassent !

Mon mot du jour, mĂȘme si vous ne me l’avez pas demandĂ© (et qui se prĂ©occupe encore de ses lecteurs sur un blog Ă  l’heure oĂč l’on essaye d’imposer la publicitĂ© et la traque Ă  outrance ?), c’est RESPECT.
A la mode “Taubira”, le RESPECT.

Christiane Taubira, Ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a refusĂ© de chanter La Marseillaise, qualifiant ça de “KaraokĂ© d’estrade“.

Bon, Ă©coute Christiane : autant je ne juge pas ton travail comme Ministre, que je trouve assez positif dans l’ensemble, autant lĂ , tu as clairement manquĂ© une occasion de te taire.

Ne pas chanter La Marseillaise, bon, quand on est Élue de la RĂ©publique, ça fait #pitiĂ© (avec un hashtag comme pour les rĂ©seaux sociaux). Clairement.
C’est un choix. Mais qui fait pitiĂ©.
AprĂšs, on peut invoquer le RESPECT de la chanteuse, du moment, etc.
Soit.

Mais insulter les gens qui le font en toute bonne foi (croire en la RĂ©publique, faut avoir la foi en ce moment), c’est leur manquer de RESPECT !
Dire que les gens qui chantent La Marseillaise font du “karaokĂ© d’estrade“, c’est aussi insultant que, je ne sais pas moi, traiter une personne dont la couleur de peau serait foncĂ©e de singe avec une banane.

C’est ça le RESPECT : laisser les gens manifester leurs sentiments sans les humilier, les insulter, etc.

Christiane go home : you’re drunk ?

10 rĂ©flexions sur “Respect ou ne fais pas aux truies ce que tu ne veux pas qu’elles te fassent !”

  1. J’ai une mĂ©thode facile pour savoir si une critique Ă  l’encontre de quelqu’un est mĂ©prisable ou pas:
    Est-ce que la personne a choisie l’Ă©lĂ©ment sur lequel on la critique ?
    Si la réponse est non, la personne qui critique est un con méprisable.
    Si la rĂ©ponse est oui, la personne qui critique ne fait que rĂ©agir avec sa propre sensibilitĂ© (que je ne cautionne pas forcĂ©ment), et ce serait dommage de dire que c’est une chose en soi condamnable (on peut ensuite critiquer Ă  son tour, mais il faut ĂȘtre conscient que la critique de dĂ©part est tout aussi valable que cette nouvelle critique).

    Avec ce critÚre, le coup du karaoké et le coup de la banane jouent dans deux cours totalement différentes.

    Bizarrement, certains s’offusquent par ailleurs du politiquement correct.

      1. > Personnellement, je trouve les deux (banane et karaoké) insultant

        C’est bien ce que j’avais compris, d’oĂč ma rĂ©action qui souligne qu’il y a des gens qu ont de trĂšs bonnes raisons de diffĂ©rencier les deux (auquel cas, on ne peut plus parler d’incohĂ©rence ou d’hypocrisie).

        > Et le politiquement correct, non merci !

        N’est-ce pas exactement ce dont il est question ?
        Prends un cas oĂč tu constates qu’il y a du politiquement correct, et imagine que ce politiquement correct n’ait pas Ă©tĂ© fait: il y aura eu Ă  ce moment quelqu’un qui aurait Ă©tĂ© choquĂ© par le manque de respect due Ă  l’absence de politiquement correct.
        Tu me diras: “oui mais dans ce cas-ci, je comprends que ce soit choquant, tandis que dans la cas oĂč je dĂ©nonce le politiquement correct, c’est quand mĂȘme beaucoup moins choquant”.
        À quoi la personne choquĂ©e rĂ©pondra par exemple “Personnellement, je trouve les deux insultant”.

  2. Mouais, si on vois tous ces Ă©lus marmonner, c’est juste pour les camera. Et puis bon si c’Ă©tait pour une chanson qui reprĂ©sentait la rĂ©publique, ses valeurs et tout ça… Mais la c’Ă©tait juste la marseillaise qui dans cette situation comme dans beaucoup d’autres est plutĂŽt mal placĂ©.

    Bref, enfin une ministre qui ne passe pas son temps a faire semblant pour faire plaisir a tous les reac du pays, ça fais plaisir.

    1. J’ai un cĂŽtĂ© “Bisounours” avec les symboles rĂ©publicain donc j’ose croire que ceux qui chantent La Marseillaise le font par “foi rĂ©publicaine” 😉
      Pour moi, c’est un chant (une chanson) qui a autant d’importance que Marianne ou le drapeau.
      AprĂšs, qu’on la chante ou pas, chacun sa conscience.
      Mais que l’on insinue que les autres qui peuvent le faire font du “karaokĂ© d’estrade”, j’ai du mal pour le cĂŽtĂ© insultant.
      Car je trouve que ça s’adresse aussi bien aux Politiques qu’Ă  tous ceux qui le font.

      1. J’ai personnellement interprĂ©tĂ© cette expression de “karaokĂ© d’estrade”, comme une obligation pour un politicien de la chanter, dĂšs que les mĂ©dias sont lĂ , pour ĂȘtre politiquement correct et Ă©viter un scandale ; et pas comme une attaque pour ceux qui la chantent, en dehors de ses collĂšgues politiques possiblement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour en haut