Catégories
Archives

Les DRM, Linux en a une énorme envie ?

J’aime bien les gens qui crient dès qu’on parle de DRM sur un jeu et qui applaudissent lorsque qu’une plateforme de distribution bourrée de DRM arrivent sur un système libre et ouvert comme Linux…

Par Parigot-Manchot

Blogueur + Bibliothécaire + Parigot + Manchot = choisissez... ou mélangez !

13 réponses sur « Les DRM, Linux en a une énorme envie ? »

Pourquoi ?
Parce que l’arrivée de Steam veut dire que:

1) les industriels du logiciel commencent à s’intéresser à Linux, et c’est bien. (Plus d’attention aux logiciels, pilotes et périphérique à destination de Linux).

2) Cela va ouvrir Linux à une population qui n’y aurait pas autrement jeté un coup d’oeil.

Cette ouverture est donc positive, même si elle n’enlève rien au problème des DRM.

C’est plus clair ? 🙂

Don’t worry, te connaissant, je sais que tu n’abandonnes pas ta vision du Libre 😉 mais je trouve ça plutôt contradictoire dans le sens où je connais ces arguments mais je n’y crois pas.

1) Pas assez de croissance Linux pour que NVidia réponde autre chose que « Utilisez Windows ».

2) Tu crois que le « gamer » windowsien va regarder Linux ? Pourquoi ? Il a tout sous Windows donc…

Mais on peut rêver 😉 et on reste d’accord sur le fait que les DRM, caylemal 🙂

Le problème c’est que linux souffre d’une image négative auprès de la population lambda, ( compliqué à installer etc.. ), les gens ne savent pas que linux à évolué et qu’il est devenu bien plus simple d’utilisation, peut être que des solutions comme steam démocratiseront un peu plus linux ?

ps : votre plugin comment luv semble avoir un petit souci : ( Error. Parsing JSON Request failed. error! not authorized fee1aa4f49 )

En effet, il y a eu une mise à jour du plugin mais je ne sais pas si c’est lié 😉
Je ne sais pas si Steam démocratisera Linux, vu que les joueurs ont l’habitude d’utiliser Windows et Steam, je ne vois pas ce qui les amènerai vers Linux.
On verra…

C’est vrai. Mais ils sont contournables non ? Pour les pilotes propriétaires, tu n’es pas obligé d’utiliser ceux du constructeur pour l’affichage, non ? Genre il n’existe pas de générique ? Après, pour une utilisation générique, cela me semblerait suffisant.
Et du coup, l’alternative libre à Steam pour faire tourner le contenu verrouillé par Steam…

pour les pilotes il suffit de ne pas ajouter le dépôt non-free
voir aussi du coté de XFreeDesktop http://www.freedesktop.org/wiki/

en thermes de jeux sous GNU/Linux j’utilise la plateforme Desura qui se veux une plateforme DRM free

et pour Android/Linux j’utilise F-Droid qui elle ne propose que des applications OpenSources avec diverses fonctions de protections de l’utilisateur (Adfree, Spyfree…)

Je suis pour le développement du Libre, mais je tolère du non-libre par souci de simplicité sur mes systèmes 😉
Je connais F-Droid mais bon…
Ne jouant pas sur Linux, il faudrait que j’essaye de tester en restant sans pilotes propriétaires une fois.
Mais le souci par exemple avec Ubuntu, c’est que tu as presque de suite après l’installation une vérification de pilotes qui te dit en gros que tu n’es pas à jour.

Je réagis tardivement… 🙂
C’est souvent une problématique récurrente :
Est-il souhaitable que Linux se rapproche des systèmes propriétaires en « tolérant » des choses qui ne le sont pas ou qui entravent les principes du libre ?

Certains diront :

– Ca a l’avantage de démocratiser les logiciels libres et le nombre d’utilisateurs des logiciels lires va augmenter.

Les logiciels libres sont différents parce qu’ils sont libres justement.
Nous les utilisons sur la durée en raison de cette différence.
S’ils ne sont plus différents : continuerions-nous à les utiliser ?

Personnellement : non.

Je ne crois pas que la problématique « Libre/Propriétaire » fasse une grande différence quant à convaincre les « débutants » d’utiliser du Libre justement…
Les fonctionnalités sont primordiales, surtout du genre « Est-ce que je peux AU MOINS faire la même chose ? »…

Tout à fait d’accord avec toi.
Des utilisateurs débutants (en général) ne se soucient pas au départ des questions Libre/Propriétaire.

J’ai cotoyé des utilisateurs débutants et certains même complètement réfractaires (même pas au Libre) mais jusqu’à l’idée même d’introduire cette problématique.
C’est à dire, grosso modo : « je m’en fous ! Ca ne me concerne pas, je veux juste que ça marche » etc

Un jour ou l’autre, néanmoins, ils se retrouvent confrontés à cette problématique.

Ils y sont confrontés lorsque quelque chose ne fonctionne plus justement. Ils se questionnent alors logiquement sur le pourquoi cela ne fonctionne plus et aboutissent (sans forcément le savoir encore) à la problématique Libre/Propriétaire.

Convaincre des nouveaux utilisateurs avec des choses qu’ils refusent d’emblée pour certains n’est peut-être pas faisable/souhaitable.

C’est peut-être dépenser de l’énergie inutilement.
Je suis donc bien d’accord avec toi.

Ils arrivent de toute façon par eux-mêmes à la question lorsqu’ils ont passé le cap de l’utilisateur débutant.
Ensuite, ils font un choix qui pourra à la longue ne plus dépendre uniquement et primordialement des fonctionnalités.

Là par contre, lorsqu’ils sont à l’étape de choisir : et les aider (et non les convaincre) me semble alors souhaitable évidemment.

J’ai croisé aussi des utilisateurs débutants qui se souciaient juste du « faut que ça fonctionne » et qui ont pris du Libre dès le départ.
Comme cela fonctionne, ils sont moins confrontés par la suite à la problématique Libre/Propriétaire.
Et c’est peut-être regretable paradoxalement 🙂

J’utilise les logiciels libres depuis une douzaine d’années.
Autour de moi, je compte environ une quizaine de personnes qui sont passés plus ou moins au libre avec mon aide en partie.
Aucune de ces personnes n’a été convaincue par un discours Libre/Propriétaire mais toutes sont arrivées à se poser des questions sur cette problématique au bout d’un certain temps.

Accepter des fonctionnalités non libres pour convaincre des utilisateurs débutants : « tu vois ça marche aussi » ne me paraît pas capital.

Lorsque je suis passé au Libre, j’ai sciemment renoncé à certains trucs au départ, ça ne m’a pas fait renoncé à utiliser du libre par la suite bien au contraire.

En effet, le tout est de faire par étape.
On finit par faire du Libre sans le savoir 😉 …
Ma femme utilise LibreOffice parce qu’un jour, j’ai arrêté de pirater Microsoft Office.
Mais je ne lui ai pas fait de gros discours sur le Libre.

Je rêve du jour où MS rendra Windows impiratable, on parle de Windows 9 dans le « cloud », ça serait cool : obligé de passer sous Linux 😀 et pour chez moi, j’ai un dual-boot sur l’ordinateur familial, suffit d’un peu d’éducation et hop 🙂

Répondre à Gilles Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.