Catégories
Archives

Ordinateur de Jérémy #1 : le renoncement à Windows 7

J’ai récupéré, via une collègue (louée soit son nom), un vieil ordinateur portable Toshiba Satellite L300D-21Z (ne cherchez pas sur le site du constructeur, il n’existe pas, comme beaucoup d’ordinateurs portables construits en quantité limitée pour certains circuits de distribution) à base d’AMD Sempron SI-40 (monocore à 2 Ghz) + 3 Go de RAM + carte graphique ATI Radeon Mobility 3100 + disque dur de 160 Go, le tout couronné d’un écran 15 pouces.
Une foudre de guerre 😀 dont la faiblesse des composants est compensée par un design relativement léger et une connectique qui tient la route (3 port USB, bluetooth intégré en plus du Wi-Fi et de l’ethernet).
J’y ai vu l’opportunité d’équiper le dernier membre de la famille à savoir mon fils, 7 ans et demi.
Cela peut paraître précoce mais je pars du principe qu’il vaut mieux l’éduquer personnellement à l’usage informatique dès à présent, même de manière imparfaite, que d’attendre le collège et devoir acheter en urgence un ordinateur pour ses études.

Catégories
Archives

Sauvegarder ses documents sous Windows avant un formatage

Il était une époque où réinstaller son système d’exploitation (comprendre : Windows) était malheureusement monnaie courante, tout du moins jusqu’à Windows XP et son Service Pack (je ne sais plus lequel était celui qui a le plus stabilisé le système).
Mais comme un formatage est un effacement total des données du disque dur, il est conseillé de sauvegarder ses données AVANT !

Alors voyons comment s’organiser…

Catégories
Archives

Linux pour les nuls #1 : différences avec Microsoft Windows

Depuis quelques semaines, voire quelques mois, j’utilise Linux tous les jours. Je n’ai pas spécialement envie d’être prosélyte mais je dois reconnaître qu’il n y’a pas (plus) besoin d’être ingénieur informatique pour utiliser ce système.
Mais justement, c’est quoi Linux ?

Linux, c’est un système d’exploitation (OS). En fait, c’est même une partie seulement mais il faut le considérer comme ça pour en avoir une vision globale et bien l’appréhender.

D’ailleurs petite mise au point rapide : ce billet ne s’adresse pas aux aficionados de Linux, il risque d’en faire hurler certains car je n’aborde pas le principe du Libre (pas directement), je ne parle pas de GNU, de distributions, etc.
Cela viendra dans un autre billet peut-être (pour GNU, j’ai des doutes 😆 ).

Petit préambule : un système d’exploitation est un gros logiciel qui gère les différents composants matériels de l’ordinateur en fonction de leur utilisation avec des logiciels.
Quand vous utilisez un traitement de texte, l’OS gère l’utilisation du clavier et de la souris par exemple, la mémoire allouée à ce programme, etc.
Le système d’exploitation le plus connu, c’est Microsoft Windows.
Développé depuis presque 20 ans, il est, dans ses moutures XP et Windows 7, relativement facile à appréhender et à utiliser au quotidien.

Linux est donc un système d’exploitation qui remplit les mêmes fonctions que Windows : il gère la matériel et sert d’interface entre l’utilisateur et les programmes que celui-ci veut utiliser.

Mais les différences restent énormes entre les deux concurrents.

Windows est payant (vous payez son prix dans l’ordinateur que vous achetez et qui est livré avec, c’est de la vente liée, illégale en théorie) alors que Linux est gratuit.
Vous pouvez télécharger légalement Linux et même ses sources et en faire ce que vous voulez.

Windows est développé de façon secrète par des développeurs au service d’une société, Linux est développé de façon collaborative par des développeurs qui mettent les sources à disposition de tous.
Windows est donc un logiciel fermé alors que Linux est ouvert.
Si un bug est trouvé dans Linux, il est possible, avec les compétences idoines, de le corriger et de faire profiter tous ses utilisateurs de ces corrections.
Pour Windows, il faut attendre le bon vouloir des développeurs, sans garanti de résultats.

Mais alors, qu’est-ce qui différencie vraiment les deux systèmes ?
Réfléchissons via des questions que chaque débutant en informatique peut se poser.

  1. Pourquoi Windows est-il utilisé majoritairement s’il est moins bien que Linux ?
    Windows est fourni d’office avec un nouvel ordinateur, sauf cas exceptionnel. Si vous n’en voulez pas, c’est à vous de vous débrouiller pour le supprimer et installer Linux. Et pour se faire rembourser sa copie de Windows, c’est un vrai parcours du combattant.
    Cela a mis Windows dans une position de monopole et donc c’est normal si la majorité des gens l’utilisent.
    De plus, si les gens ne connaissent pas autre chose, ils ont tendance à rester sur Windows, quitte à changer de version en restant avec son successeur.
  2. Windows, personne ne l’achète, c’est donc gratuit ?
    Non, Microsoft vend son logiciel aux fabricants d’ordinateurs et ses fabricants fixent leur prix en mettant dedans celui de Windows.
    Ou alors c’est un Windows piraté et c’est illégal de le télécharger sans accord de Microsoft, contrairement à Linux qui est disponible gratuitement quelque soit la façon de l’acquérir.
  3. Windows est simple à utiliser : suffit de cliquer ici ou là et voilà, Linux faut savoir taper des commandes absconses !
    Linux dispose, depuis des années, d’une interface graphique. Plusieurs mêmes, chacun ayant ses caractéristiques propres. Windows propose une seule interface, difficile à changer en profondeur. La ligne de commande ou Linux est loin d’être indispensable et s’il y a besoin de l’utiliser, c’est en suivant des instructions sur un forum d’aide par exemple.
  4. Avec Windows, tout mon matériel, ancien ou nouveau, est reconnu d’office alors qu’avec Linux, il n’y a pas grand chose qui marche !
    Faux, avec Windows, surtout lors de la sortie d’une nouvelle version, le système doit avoir les pilotes (petit logiciel pour diriger le matériel) compatibles et il faut souvent attendre que le constructeur les programme. Et des fois cela n’arrive pas, car le constructeur veut plutôt que vous achetiez un matériel plus récent. Sous Linux, si le constructeur ne fournit pas de pilote, il y a de fortes chances qu’un développeur en ai fait un tout seul de son côté. Mais ce n’est pas obligé, il vaut mieux parfois se renseigner avant pour voir si son périphérique fonctionne bien. Et cela marche très bien la plupart du temps (expérience personnelle)…
  5. Quand on installe Windows, on perd tous ses fichiers, alors si pour utiliser Linux je dois faire pareil, non merci !
    Cela est dû à la façon dont Windows  gère l’ordinateur et les autres OS.
    Déjà, il est grandement conseillé de conserver ses documents ailleurs que sur le même disque dur ou la même partition que son système d’exploitation. Ensuite, il faut savoir que Windows ne reconnaît pas Linux (et non le contraire) et qu’il ne voit pas les partitions Linux alors qu’il est possible d’installer ce dernier en parallèle (on parle alors de « dual boot » ou « double amorçage »).
    De plus, il est possible, grave à la technique du « live CD » de démarrer Linux sur un CD ou un DVD sans l’installer, histoire de tester l’interface par exemple ou de voir si tout son matériel est bien reconnu. Si tout vous plaît, alors vous n’avez qu’à l’installer en suivant les instructions et en lisant bien ce qui est proposé et vous voilà avec deux OS côté à côté.
  6. Windows demande plus de ressources que Linux.
    En fait, sur un ordinateur un peu ancien (un ou deux ans), la dernière version de Windows risque de ramer, tout simplement. Avec Linux et la quantité d’environnement graphique disponibles, il y en a pour toutes les mémoires donc même avec un ordinateur beaucoup plus vieux, Linux s’installera et fonctionnera sans être trop lent, alors que Windows restera dans les choux.

Voilà pour les grandes lignes sur la différence entre Linux et Windows.

Je rajoute encore un complément : Linux est disponible via une « distribution », c’est-à-dire en ensemble de logiciels qui s’installent d’un coup (traitement de texte, navigateur, etc.).
Ces distributions pouvant être testées sans installations, je vous recommande de télécharger Ubuntu, Fedora ou bien Manjaro, histoire de voir ce que peut donner un système et un environnement de bureau différent de celui de Windows.

En informatique, il est PRIMORDIAL d’avoir le choix, et c’est à vous de décider.
Il ne faut pas subir l’informatique, il faut la comprendre pour mieux l’adapter à VOS besoins.

Donc n’hésitez pas à tester Linux. Si cela ne vous plait vraiment pas, alors restez sous Windows 😉 mais ne me demandez pas d’aide pour vous dépanner…

Je modifierai éventuellement ce billet en fonction des commentaires ;).

Catégories
Archives

Quelle version de Windows choisir en fonction de sa mémoire vive ?

Petit billet récapitulatif, mais qui se veut simplement indicatif ;). Personnellement, j’en ai installé des Windows. Pour moi (ha la bonne époque du formatage minimum tous les 6 mois) ou pour les autres (ha la bonne époque où je dépannais les gens sans me poser de questions)… A l’heure actuelle, je tourne principalement sous (le bon) Windows 7, sachant que je suis passé par presque toutes les versions avant. Voici donc une petite liste, indiquant pour chaque version de Windows la quantité de RAM que JE recommande :

Windows 3.11
Windows 3.11
Windows 95
Windows 95
Windows 98
Windows 98
  • Windows XP : 1 Go minimum, 2 Go pour être à l’aise
Windows XP
Windows XP
Windows 7
Windows 7

Vous remarquerez sans doute le gouffre entre Windows XP et ses prédécesseurs. Je ne donne l’information pour ceux-ci qu’à titre indicatif en cas d’installation dans une machine virtuelle comme VirtualBox. Désormais, je choisi plutôt entre Windows XP pour une machine assemblée entre 2001 et 2010 avec 1 ou 2 Go de RAM. Il tourne avec 512 mais c’est tellement lent que je conseille plutôt de regarder du côté de Linux, ce que j’ai d’ailleurs fait pour un Asus Eee PC 1000H avec moins d’1 Go.
Quant à Windows Vista, il n’est pas vraiment au point selon MON expérience donc si vous devez installer une version de Windows sur un ordinateur avec 2 Go ou plus, essayez plutôt Windows 7.

Pour ce qui est de la version 32 bits ou 64 bits, pas d’hésitation : Windows XP en 32 bits, Windows 7 en 64 bits. De nos jours, tous les processeurs grand public sont en 64 bits. Ce n’était pas le cas à l’époque de Windows XP. Et pour tacler un petit peu Microsoft, il faut savoir qu’une version 32 bits de Windows ne reconnait que 3,5 Go de RAM donc avec 4 Go, c’est vraiment inutile de rester en 32 bits.