BASE Building

AaaaaAAaaaAAAaaAAAAaAAAAA!!! for the Awesome

Vous aimez les grands frissons ?
Vous n’avez pas le vertige ?
Alors faites le grand saut avec AaaaaAAaaaAAAaaAAAAaAAAAA!!! for the Awesome !

Principe

Abrégé en Aaaaa! pour la simplicité, ce jeu est une simulation de saut extrême ou BASE jump, sorti en 2011.
Il s’agit de la refonte graphique amélioré du jeu AaaaaAAaaaAAAaaAAAAaAAAAA!!! — A Reckless Disregard for Gravity!
Le but du jeu est de s’élancer depuis le haut d’un immeuble et de sauter dans le vide pour atterrir plusieurs centaines de mètres plus bas avec un parachute, sans toucher les obstacles (murs principalement) et en dirigeant sa direction approximativement.

Graphisme

De ce côté, il y a deux aspects à prendre en compte :

  • le menu de choix du niveau est beau, original (une sorte de carrousel) et fluide.
Choix du niveau dans Aaaaa!
Choix du niveau dans Aaaaa!

 

  • le jeu en lui même est assez minimaliste car l’on voit surtout les obstacles à éviter comme les murs d’immeubles ou les plateformes. Gris. Sans texture. Le ciel environnant est coloré et assez beau. Très minimaliste. Trop ?

A la rigueur, le minimalisme permet un affichage fluide même sur un ordinateur modeste… mais je trouve que l’on reste sur sa faim. Heureusement que le graphisme n’est pas l’intérêt principal du jeu :) !

Gameplay

Le but du jeu est de sauter et d’atterrir sans heurts, en touchant le moins d’obstacles possible .
Du coup, côté maniement, c’est aussi basique que le scénario : touches de direction (flèches ou quatuor WASD pour les claviers QWERTY) pour avancer et diriger dans les airs et la touche [Espace] pour ouvrir le parachute juste avant l’atterrissage.
La souris joue un rôle pour aussi se diriger.

Et c’est là que la galère commence.
Je suppose que le jeu est régit par les lois de la physique mais du coup, c’est assez… incontrôlable et j’ai recommencé le premier niveau hyper-simple plusieurs fois avant d’atterrir sans mourir :( !

Le début du saut est en général assez facile mais une fois le parachute déployé, c’est très difficile de bouger et on rate souvent la plateforme de peu.

Bref, j’ai carrément renoncé au bout du deuxième niveau, qui introduit la notion de « kissing » (on frôle les immeubles et ça rapporte des points, points qui permettent de débloquer de nouveaux niveaux).

Et du coup, on passe à côté de la sensation de vitesse que devrait procurer la chute libre, pourtant présente mais occulté par les réflexions personnelles du style « Mais tu vas bouger sur la droite/gauche enc*** ! » qui surgissent à chaque instant dans l’esprit du joueur.

Linux

Le jeu se lance rapidement sous Ubuntu 13.10 mais si on clique pendant le chargement des écrans avant le jeu, on peut avoir la malchance de retourner au bureau.
C’est le seul bug que j’ai eu.

Conclusion

Si au demeurant l’idée de départ est bonne et inédite à ma connaissance, si le graphisme suit malgré sa simplicité, le maniement assez incompréhensible pour une personne peu au fait des lois qui régissent la chûte des corps en fait un jeu trop difficile à appréhender.

On reste sur un goût amer et une légère déception.

Note :

En savoir plus

5 réflexions au sujet de « AaaaaAAaaaAAAaaAAAAaAAAAA!!! for the Awesome »

  1. Y avait aussi un autre bug sur Linux: quand tu allais dans le menu des options graphiques, le jeu freezait et plantait. Après, j’ai tellement pas accroché au délire du jeu, même si comme tu le dis l’idée de base (jumping, hihihoho) est sympa que je suis pas allé vérifier si ca a été corrigé.

    1. Maintenant que tu en parles, je confirme que j’ai déjà eu du plantage bien méchant dans les options.
      Vais tester sous Windows tiens, pour vérifier…
      Après, bon… ce sont deux bugs évitables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title="" rel=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>